Les secrets derrière les noms des stations de métro

Les noms des stations du métro parisien nous en disent décidément beaucoup sur l’histoire de Paris, ses événements, ses éminentes personnalités et son architecture. Après vous avoir dévoilé les petits secrets des noms des stations Cadet, Picpus, Poissonnière et Glacière, on s’intéresse aujourd’hui à la station Château d’eau. Suivez-nous pour une petite leçon d’histoire et d’urbanisme parisien !

Un château d’eau pour abreuver les habitants de l’Est parisien

Ouverte en avril 1908 lors de la mise en service de la ligne 4, cette station du Xe arrondissement nous fait remonter à la surface au croisement du Boulevard de Strasbourg et de la rue du Château-d’Eau. Pas de doute possible, la station tire bien son nom de cette deuxième rue ! Mais de quel château parle-t-on ? Où était située cette construction dédiée au stockage de l’eau ? Existe-t-elle toujours ?

Pour comprendre de quel château d’eau l’on parle, il faut savoir que la rue du Château-d’Eau donne, à son extrémité Est, sur la place de la République, elle-même appelée place du Château-d’Eau jusqu’en 1879. C’est en effet sur cette place qu’était installé le château qui pourvoyait en eau les habitants des quartiers situés en aval, le quartier du Temple et le Marais notamment. Harmonieusement implanté au cœur de la ville, il se révélait alors sous la forme d’une jolie fontaine créée par l’ingénieur Pierre-Simon Girard en 1811 : la fontaine aux lions de Nubie, parfois appelée fontaine du Château d’Eau.

Fontaine aux Lions de Nubie
La fontaine aux Lions de Nubie ou fontaine du Château d’eau

L’ancien château d’eau devient un abreuvoir pour les animaux

En 1867, le baron Haussmann fait agrandir la petite place triangulaire du Château d’eau. Il demande à l’architecte Gabriel Davioud de concevoir une nouvelle fontaine, plus grande que la première, donc plus adaptée à la grande esplanade qu’est désormais la place du Château d’eau. La fontaine réalisée par Girard est quant à elle relocalisée devant l’entrée du tout nouveau marché aux bestiaux de la Villette. Pendant toute la durée d’existence des abattoirs, de 1867 à 1973, cette magnifique fontaine en fonte servira d’ultime abreuvoir pour les millions d’animaux venus se faire abattre dans la Grande Halle de la Villette. Elle est désormais inscrite aux monuments historiques et ne sert, aujourd’hui, plus qu’à embellir le quartier de la Villette, entièrement réhabilité dans les années 1980 !

En 1879, la seconde fontaine est déplacée à son tour. Installée sur l’actuelle place Félix-Éboué, elle est remplacée par le monument de la République tandis que la place est rebaptisée Place de la République. S’il n’existe plus de véritable construction destinée à entreposer l’eau aux alentours de la station et de la rue du Château d’eau, le souvenir de la deuxième fontaine, celle de Gabriel Davioud, se retrouve dans l’enceinte de la station. En effet, une grande fresque située sur son tympan nord représente la fontaine et ses majestueux lions d’où l’eau continue, en image, de jaillir.

Fresque représentant la fontaine de Girard

Les prochaines visites guidées