le secret des noms de stations de métro

La ligne 13 figure sans doute dans le trio de tête des lignes de métro les plus détestées des Parisiens. C’est vraiment sans gaieté de cœur qu’on la prend, surtout en heure de pointe. Et pourtant, toutes les stations de cette ligne si redoutée ne sont pas tristes et moroses ! C’est notamment le cas de la station Gaîté qui nous fait sortir de terre à deux pas du cimetière du Montparnasse, dans le 14e arrondissement. On vous en dit plus sur la joyeuse origine de ce nom de station de métro.

Advertisement

Un lieu très heureux aux portes de Paris

La joviale atmosphère du quartier nous vient de l’époque du Mur des Fermiers Généraux, érigé entre 1784 et 1790 à la demande du roi Louis XVI et destiné à faire payer des taxes aux marchandises entrant dans la capitale. Situé en dehors de Paris, donc de l’autre côté de cette enceinte haïe des Parisiens, le quartier s’est rapidement peuplé de lieux festifs, installés là pour échapper aux impositions sur l’alcool. Ses rues regorgeaient alors de guinguettes et théâtres où les habitants de la région venaient s’amuser.

Le quartier deviendra tout naturellement celui de la “Gaîté”, en l’honneur du bonheur de vivre de ce petit coin situé à extérieur des limites de la capitale jusqu’en 1860. Cette orthographe est devenue par la suite « gaieté » en 1835. L’ancienne forme ne persiste pas seulement pour le métro, mais aussi dans la rue de la Gaîté ou encore le Théâtre de la Gaîté.

À lire également : les secrets derrière les noms des stations de métro Liège et Glacière

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités