Y a-t-il une mission plus noble pour un monument que celle d’abriter les Grands Hommes de la Nation dans leur repos éternel ? C’est en tout cas ce qui a fait du Panthéon un symbole républicain et l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Situé au cœur du Quartier Latin, il a été témoin d’événements majeurs de l’Histoire de France et sa propre histoire est riche en rebondissements, anecdotes insolites et secrets… Sur lesquels nous levons enfin le voile dans cet article !

Le Panthéon fut d’abord une église

Au milieu du 18e siècle, le roi Louis XV tombe gravement malade. Il prie Sainte-Genevièvela sainte patronne de Paris – de le sauver, lui promettant de lui faire construire une magnifique basilique en son honneur si elle exauçait sa prière. Miraculeusement guéri, il tient sa parole et lui fait élever notre actuel Panthéon en tant qu’église dont il posera lui-même la première pierre en 1764.

Premier_projet_du_Panthéon_Soufflot

Une affectation chaotique

Mais à la Révolution, on considère que les vrais dieux sont les héros de la Nation. On transforme donc la basilique Sainte-Geneviève en Panthéon laïc. Désormais, ce tombeau national accueillera les dépouilles des grands personnages ayant marqué l’Histoire de France. Cependant, au fil du temps et des gouvernement successifs, le Panthéon redevient une église sous le Premier Empire, puis un Panthéon pendant la Monarchie de Juillet, de nouveau une église durant le Second Empire… Et enfin un Panthéon avec la Troisième République.

Les éjectés du panthéon

Certains défunts ont aussi subi ces revirements de situation : c’est le cas de Mirabeau, qui avait été inhumé au Panthéon en grande pompe et qui en fut sorti 3 ans plus tard, accusé de corruption par la découverte de documents secrets ! Il fut remplacé le jour même par Marat… qui sera lui aussi dépanthéonisé 5 mois plus tard ! À ce jour, leurs corps n’ont pas été retrouvés.

Des amis et ennemis réunis à jamais

Etant décédés à 2 mois d’écart, les philosophes Voltaire et Rousseau ont été placés face à face au Panthéon… Dommage pour eux, car même si dans notre imaginaire collectif ils forment le même cercle des Lumières, en réalité, ils ne partageaient pas les mêmes idées et ne se fréquentaient pas du tout ! En revanche, Alexandre Dumas et Victor Hugo, les deux figures majeures du Romantisme et grands amis, sont aussi réunis côte à côté dans la crypte, pour l’éternité !

Un écrin pour les expériences scientifiques

Au milieu du 19e siècle, quand le physicien Léon Foucault cherche une structure assez grande pour accueillir son pendule visant à démontrer que la Terre tourne, le Panthéon est tout de suite désigné. La première démonstration publique y aura donc lieu en 1851 et vous pouvez toujours le voir fonctionner aujourd’hui ! De même quelques décennies plus tard, lorsque le scientifique Eugène Ducretet établit la première liaison de radio française en 1898, il émettra ses sons du Panthéon à la Tour Eiffel.

Panthéon_Pendule_de_Foucault

Une coupole peut en cacher une autre

Situé en hauteur sur la montagne Sainte-Geneviève, le dôme du Panthéon est visible depuis de nombreux endroits à Paris. Mais il cache en réalité 3 coupoles encastrées :
– Celle visible de l’intérieur, à caissons et ouverte en son centre pour laisser passer la lumière
– Une intermédiaire, magnifiquement peinte et visible à travers l’ouverture de la première
– Et enfin le dôme, visible de l’extérieur, et construit en pierre recouverte de plomb.

Coupe-Panthéon-Coupoles-Paris

Crédits photo de couverture © Lexe-l