Devenu aujourd’hui l’un des quartiers les plus touristiques de la capitale, le quartier des Tuileries et du Musée du Louvre dissimule une riche histoire étroitement liée à de grands événements de la Révolution française. Voici quelques anecdotes qui rendront votre prochaine balade dans le 1er arrondissement plus éclairée !

Promenade historique près des Tuileries

Si autrefois les Tuileries étaient un palais avant d’être le parc que l’on connaît aujourd’hui (édifié en 1864, le palais fut détruit en 1871 pendant la Commune), ses environs demeurent d’éminents témoins de l’une des époque les plus violentes et fascinantes de la France.

Au niveau du 230 de la rue de Rivoli, on ne remarque pas forcément une plaque commémorative sur les grilles du jardin, qui nous rappelle qu’à cet emplacement existait la salle du Manège. Ce lieu connut une double-histoire : d’abord réservé au roi Louis XV pour ses leçons d’équitation, l’espace est devenu à la révolution le lieu des assemblées de révolutionnaires de 1789 à 1793, pendant la Terreur.

La République y fut instituée en 1792, et la salle fut finalement détruite en 1802 lors de travaux rue de Rivoli.

salle-du-manège-paris-zigzag
Gravure représentant la salle du manège pendant la Révolution

Si vous quittez le jardin par la Place de La concorde, sachez que c’est à cet emplacement même que le 21 janvier 1793, le roi Louis XVI fut guillotiné… Le début d’une longue série d’exécutions, parmi lesquelles la reine Marie-Antoinette, Danton, Charlotte Corday (meurtrière de Marat) ou encore Robespierre…

Avant d’être baptisée place de la Concorde, elle fut brièvement nommée place de la Révolution (ça ne s’invente pas !).

Place-de-la-Concorde-paris-zigzag

Et si vous préférez vous aventurer du côté de la luxueuse rue Saint-Honoré, sachez que vous trouverez au numéro 398 (aujourd’hui une boutique de vêtements pour femmes) l’emplacement de l’ancien appartement où logea Robespierre entre 1791 et 1794, année de sa mort.

rue-saint-honoré-paris-zigzag

À lire aussi :
D’où vient le nom des Tuileries ?
Le jardin des Tuileries au début du XXème siècle
La légende du fantôme des Tuileries