rue-du-chat-qui-peche-paris-zigzag

C’est l’une des rues les plus insolites de la capitale, la rue du Chat-Qui-Pêche affiche en effet des dimensions plus qu’inhabituelles ! 26 mètres de long pour seulement 1,80 mètres de large, ce qui en fait la rue la plus étroite de Paris. Mais la singularité de ce petit passage réside surtout dans la légende qui l’accompagne.

rue-chat-qui-peche-paris-zigzag

Originellement nommée rue des Renards, puis rue des Étuves, rue des Bouticles et enfin rue Neuves des Lavandières, le nom actuel de la voie est tiré d’une d’une enseigne éponyme, aujourd’hui disparue. Mais alors pourquoi “Chat-Qui-Pêche” ? Les versions diffèrent entre un alchimiste dénommé Dom Perlet ou un chanoine,  mais quoiqu’il en soit, cette personne était à l’époque toujours accompagnée d’un habile chat noir, habitué à pêcher avec agilité les poissons de la Seine attirés grâce aux vibrations des pattes du félin sur le quai.

rue-chat-peche-paris-zigzag

Sauf qu’après avoir assisté à cette scène insolite, trois étudiants ont soupçonné une affaire de sorcellerie. En effet, les compères, pensant que le chanoine et le chat noir ne faisaient qu’un, furent persuadés d’avoir débusqué le diable en personne ! Ils ne prirent alors pas de demi-mesures puisqu’ils jetèrent tout simplement le pauvre animal dans la Seine. Le propriétaire du chat disparut alors quelques temps, au grand bonheur des étudiants, pour finalement réapparaître quelques mois plus tard.

Si cette erreur a sûrement provoqué leurs regrets, la légende ne raconte pas leur réaction quand le chat réapparut subitement lui aussi !

À lire également :
Top 10 des rues insolites de Paris
La petite histoire des quais de Seine

 

 

 

Les prochaines visites guidées