renards-gourmets-paris-zigzag

Le couple que forme Esther et Morgan n’est pas un couple comme les autres. Il est une entité, une paire de fantômes géniaux qui font revivre les brumes délicieuses d’un passé culinaire passionnant sous le nom de Renards Gourmets… Elle photographe, lui musicien, ces épicuriens recherchent le fait de « bien manger, vivre dans le beau, à notre mesure et avec nos moyens ».

Advertisement

Rencontre sensorielle…

Renards-Gourmets- paris-zigzag

Loin du #foodporn, ici, on réseaute loin des normes

« Nous sommes très heureux de découvrir chaque jour des gens immensément talentueux sur Instagram, un réseau social que nous apprécions particulièrement pour l’immense créativité que l’on y retrouve. C’est extrêmement stimulant et simplement, un doux plaisir d’esthète. »

Mais oui tiens, si Instagram et les réseaux devenaient « un doux plaisir d’esthète » une forme de pause artistique qui nous nourrirait de beauté et non d’envie et de mesquineries… A eux deux, ils pourraient bien calmer le feed pour laisser place à un peu de contemplation…

View this post on Instagram

Pithiviers de perdreau au foie gras et à la truffe, chou vert, chanterelles jaunes et sauce agrodolce. Un pithiviers est un terme culinaire définissant deux préparations probablement originaires de la ville du même nom dans le Loiret. Une préparation de pâte feuilletée sucrée à laquelle on ajoute une frangipane et qui est dégustée à l’occasion de l’épiphanie et une petite tourte de gibier à plume. Son origine pourrait remonter au XVIIe siècle. Aujourd’hui la version sucrée est plus communément appelée galette des Rois, le terme est ainsi plutôt employé pour le petit pâté chaud de gibier. Ces derniers contiennent presque toujours du foie gras et peuvent être de colvert, de perdreau, de caille ou encore de pigeonneau et de palombe. La recette reste identique et peut être adaptée, il faudra cependant modifier le temps de cuisson en fonction des viandes. . . . #darktablemood #tv_stilllife #tv_neatly #tv_living #still_life_gallery #mycommontable  #lifeandthyme  #feedfeed #foreverfaffing  #vscofoodie  #darkfoodphotography#beautifulfood #mooduphotography  #sweetcuisines #thehub_food #gothictonic #slowfood #tv_retro #seekthesimplicity #tastingtable #foodstylist #bonappetit #thefeedfeed #foodphotographyandstyling  #pithiviers #gamepie #pâtécroûte #pâtéencroûte #partridge #perdreaux

A post shared by Esther Ghezzo • Morgan Malka (@renardsgourmets) on

Un univers historique croustillant

Maîtriser l’art culinaire comme personne, c’est le dada de Morgan, petit-fils d’un restaurateur et d’une grand-mère qui lui a transmis cet amour de la cuisine et fils d’une mère qui lui a toujours raconté de nombreux souvenirs liés à cet univers.

Mais pas que ! Esther et Morgan cuisinent, photographient et racontent les plats… Véritables conteurs des assiettes, vous pouvez lire sous leurs publications l’histoire d’un plat, le pourquoi du comment est-il arrivé là et découvrir comment la nourriture se fait Histoire.

View this post on Instagram

Cappelletti à la farine de châtaigne, farce gourmande aux ris de veau, cèpes, châtaignes, échalotes confites et foie gras. Fin consommé crémé de poule faisane à la fine de cognac, truffe blanche d'Alba. Heureux sont les habitants des Langhe dans le Piémont où abondent truffes blanches, cèpes, châtaignes ou encore noisettes et petits gibiers. L’automne y est une fête gourmande infinie où l’on se régale de ce qu’offre la forêt en abondance. Pour ne rien gâcher c’est aussi là qu’est produit le célèbre Barolo, quoi de meilleur pour accompagner pareilles merveilles. Merci à @pastasocialclub pour sa recette de pâtes à la farine de châtaigne. La recette complète est sur notre site. . . . Cappelletti made of chestnut flour, gourmet stuffing with sweetbreads, porcini mushrooms, chestnuts, candied shallots and foie gras. Fine creamed consommé of hen pheasant with cognac, white truffle of Alba. Happy are the habitants of the Langhe in Piedmont, where white truffles, porcini, chestnuts, hazelnuts and small game abound. Autumn is an endless gourmet festival where you can enjoy the abundant forest gifts. To spoil it, it's also where the famous Barolo is produced, what better to pair such wonders. Thanks to @pastasocialclub for her pasta recipe with chestnut flour. The complete recipe is on our site. . . . #pastafresca #freshpasta #pasta #pastalover #homemadepasta #italianfood #cucinaitaliana #cucina  #slowfood #italyfoodporn #mangiare #piattiitaliani #foodbloggeritaliani #cucinamediterranea #homefood #foody #italiankitchen #primipiatti #italiancooking #pastalove #pastaitaliana #traditionalfood  #simplepleasures #verilymoment #theartofslowliving #seekthesimplicity #truffe #cappelletti #alba #truffle

A post shared by Esther Ghezzo • Morgan Malka (@renardsgourmets) on

Ecolo jusque dans le beau

Une vie raffinée et un art de vivre délicieusement élégant ne riment pas forcément avec faste et débordement…

Le couple apporte une importance toute particulière aux produits locaux ainsi qu’à la consommation raisonnée, notamment de viande : « Quand nous consommons un animal, nous cherchons à en tirer le maximum et à ne rien gaspiller. Par exemple, dernièrement, nous avons acheté un poulet de Bresse pour la qualité de l’élevage, de son alimentation, du “bien-être” de l’animal et nous en avons fait sept repas pour deux. D’une part des yakitoris (avec plein de petits morceaux souvent non utilisés), du bouillon avec la carcasse pour une soupe, deux plats à destination de notre site avec la poitrine, des pâtes avec les abats et enfin un plat en sauce avec les cuisses et hauts de cuisses. Soit quatorze assiettes avec un poulet. »

View this post on Instagram

Si le castagnaccio serait toscan on le retrouve en Ombrie, dans le Piémont, en Ligurie, en Lombardie, dans le Latium ou encore en Émilie. Il en existe même des versions en Calabre ou il prend simplement le nom de "pani i castagna" . D’ailleurs son nom est variable d’une région à l’autre, castignà, migliaccio, baldino, ghirighio ou encore patòna. Il a même voyagé jusqu’en Corse où on le retrouve sous le nom de castagnacciu. En Toscane celui de Livourne plus haut et plus dense est appelé toppone et est considéré comme le moins bon. Les recettes des autres régions sont variables allant même jusqu’à intégrer du parmesan ou d’autres fromages plus gras. On peut également y retrouver des fruits secs, des noix ou encore des graines de fenouil. Retrouvez la recette sur notre site. . . . If the castagnaccio is Tuscan, it is found in Umbria, Piedmont, Liguria, Lombardy, Lazio or Emilia. There are even versions in Calabria or it simply takes the name "pani i castagna". Moreover, its name varies from region to region, castignà, migliaccio, baldino, ghirighio or even patòna. He even traveled to Corsica where it's known as castagnacciu. In Tuscany, the highest and densest is from Livorno and is called toppone and is considered the least good. Revenues from other regions are variable, up to parmesan or other fattier cheeses. You can also find nuts, dried fruits or fennel seeds. Find the recipe on our site. . . . #darktablemood #tv_stilllife #tv_neatly #tv_living #still_life_gallery #mycommontable  #lifeandthyme  #feedfeed #foreverfaffing  #vscofoodie  #darkfoodphotography#beautifulfood #mooduphotography  #sweetcuisines #thehub_food #gothictonic #slowfood #tv_retro #seekthesimplicity #tastingtable #foodstylist #bonappetit #thefeedfeed #foodphotographyandstyling  #castagnaccio #chestnut #tuscany #Toscana #cake #dessert

A post shared by Esther Ghezzo • Morgan Malka (@renardsgourmets) on

De la nature morte à l’assiette

Leur univers ?

« Les natures mortes du XVIIe siècle napolitaines, flamandes et françaises comptent parmi nos évidentes sources d’inspiration et d’émerveillement. Tout comme l’art de la Renaissance et un certain esprit baroque. Enfin, un goût marqué pour les vanités, le réalisme du XIXe siècle et l’art des planches botaniques viennent parfaire nos influences. »

Piqués d’Histoire et de rêveries mais aussi ancrés dans la réalité, loin d’un passéisme vieillot qui voudrait crier « C’était mieux avant ! » Ils sont aussi touchés pas le travail des photographes actuels comme Laurent Fau et Coco Jobard pour Pierre Hermé.

« Nous sommes heureux de vivre aujourd’hui, pas de nostalgie excessive, simplement le désir de promouvoir un regard plus “artistique” dans le monde de la photographie culinaire. »

Et nous de trouver que cette rencontre toute artistique, mystique et onirique, mérite de se poser, de lire et de s’émerveiller.

View this post on Instagram

J'avais très envie de réaliser une composition avec de beaux agrumes… Et c'est bien tombé, car Morgan avait très envie de cuisiner un canard à l'orange, qui se fait traditionnellement avec des bigarades. Nous sommes donc partis à la recherche de ces merveilleux petits soleils d'hiver. Oranges sanguines, citrons, oranges classiques,  petits kumquats et bigarades donc. Ce sont ces dernières que nous avons eu du mal à trouver mais grâce à @lesmainsalapate, @lagrumiste et @comptoirdesproducteurs nous avons eu nos agrumes rêvés. Le mot bigarade vient du provençal bigarrat qui signifie bariolé. Olivier de Serre mentionne l’arbre fruitier en 1600 : « parmi les sortes d’orangers croissants en Provence est le Cornut ou Bigarrat… ». Si nous connaissons aujourd’hui 4,000 variétés d’agrumes dans le monde, à l’origine il n’y avait que la mandarine, le cédrat, le papeda et le pamplemousse. La bigarade est issue du croisement du pamplemousse et de la mandarine. Son origine pourrait se situer au sud de l’Himalaya, il aurait été acclimaté en Mésopotamie car transporté par les Arabes depuis l’Inde au Xe siècle. Le bigaradier sera introduit plus tard en Syrie mais aussi en Sicile, al Andalus puis Malaga et Grenade. Le goût de cet agrume est beaucoup plus vert, végétal, que celui d'une orange classique, un peu plus amer aussi. Et vous, faîtes vous des kilomètres pour obtenir les produits qui vous font rêver ? . . . #baroque #baroquestyle #oldworldcharm #oldworldelegance #neoclassicism #barocco #barock #thechalkboardeats #dark_captures  #astilllifestyle #cookandtell  #seasonalfood #chooseorganic #organic #seasons #marketgarden#theartofslowliving #agrumes #alandalus #bigarade #still_life_mood  #foodhistory #historicalfood #slowfood #chiaroscuro #vermeer  #rembrandtlighting #astilllifestyle #likeapainting #stilllifephotographer

A post shared by Esther Ghezzo • Morgan Malka (@renardsgourmets) on

Découvrez leur travail sur renardsgourmet.com

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités