Boite à sable

En se promenant dans Paris, il n’est pas rare de croiser des installations surprenantes et hors du temps, comme les décrottoirs ou les chasse-roues. Ces témoins d’un temps révolu ont plus de secrets à révéler qu’il n’y paraît. On vous propose aujourd’hui de découvrir l’utilité de l’un de ces petits mobiliers urbains : la boîte à sable.

Il n’en reste plus que trois dans tout Paris, mais il est fort probable que vous en ayez déjà vu un. Ces imposants coffrets en métal ont été installés au début du XXème siècle pour y stocker, vous l’aurez compris, du sable. Mais pourquoi avait-on besoin de sable ? Pour rendre les chaussées plus praticables !

paris-boite-a-sable
Boîte à sable, Place de la Reine Astrid, Paris 75008 / © Serge Senan

Ainsi, quand la chaussée était glissante à cause du verglas ou de la neige, les cantonniers chargés de l’entretien des routes y choppaient du sable pour recouvrir les voies. Le sable servait également à éponger l’urine de chevaux ou le sang qui se trouvait sur une chaussée (pour ce dernier point, c’est encore le cas aujourd’hui). Les boîtes à sable sont tombées en désuétude quand le sel a remplacé le sable dans la lutte contre la neige et le verglas.

Les derniers exemplaires de ce mobilier urbain (bien pratique) d’antan se trouvent avenue Trudaine, dans le 9e arrondissement, avenue Gabriel et place de la reine Astrid, dans le 8e arrondissement.

objet insolite paris

À lire également : Petite histoire des fontaines Wallace

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités