Institut de France

Fondée dès 1635 par le cardinal Richelieu, l’Académie Française est la plus ancienne, mais aussi la plus prestigieuse, des cinq académies de l’Institut de France. Retour sur l’histoire de cette institution, installée dans le sublime collège des Quatre Nations depuis 1805.

Une fonction qui n’a jamais changé au fil des siècles

L’Académie Française n’a eu, depuis sa création officielle en janvier 1635, qu’une seule fonction : veiller sur la langue française et la perfectionner. Au fil des siècles, c’est son fameux Dictionnaire de l’Académie Française qui s’est peu à peu positionné comme une autorité naturelle, quoique souvent décriée, sur les codes et les règles orthographiques de la langue française.

La première édition du Dictionnaire de l'Académie Française
La première édition du Dictionnaire de l’Académie Française

40 Immortels pour 40 fauteuils

Le fonctionnement de l’Académie Française est très particulier, et surtout très codifié : un maximum de 40 membres, élus à vie et surnommés les Immortels, peut siéger en même temps. Chaque Immortel doit porter l’habit vert, un costume brodé de rameaux d’olivier, ainsi qu’une épée. Il doit également prononcer un discours de réception sans quoi il ne peut s’asseoir sur son fauteuil. Tous les discours prononcés depuis 1635 sont disponibles sur le site de l’Académie.

René de Obaldia
L’Immortel René de Obaldia, à gauche, revêtu de son habit vert.

Une histoire jalonnée de polémiques

Si l’Académie Française est régulièrement critiquée, notamment pour son retard à prendre en compte les évolutions de la langue française, son histoire est avant tout jalonnée par des polémiques internes. L’une des plus connues reste la non-réception de Chateaubriand. Élu membre de l’Académie en 1811, l’auteur de René n’a pourtant jamais été reçu officiellement. La raison ? Le discours ne plaisait pas à Napoléon, et Chateaubriand a refusé de le modifier. Quelques années plus tard, Alfred de Vigny se fera remarquer par un discours  quelque peu agressif envers… ses futurs confrères !

Les membres de l'Académie Française venant offrir à Louis XIV leur Dictionnaire en 1694.
Les membres de l’Académie Française venant offrir à Louis XIV leur Dictionnaire en 1694.

Les petites infos à connaître :

– Le Dictionnaire de l’Académie Française n’a connu que 9 éditions en trois siècles et demi ! La neuvième édition est en cours d’écriture depuis 1986.
– Il a fallu attendre 1980, soit 345 ans, pour qu’une première femme, Marguerite Yourcenar, devienne Immortelle. L’auteure des Mémoires d’Hadrien a siégé sur le fauteuil n°3 jusqu’à sa mort en 1987.
– L’habit vert mis en place sous Napoléon coûte la modique somme de 40 000 euros
– L’expression « 41e fauteuil » est née en 1855 pour évoquer tous ces écrivains de renoms qui n’ont pas été acceptés par l’Académie. Parmi eux, on pourra citer Molière, Flaubert, Stendhal, Maupassant, Diderot ou encore La Rochefoucauld. Bref, on retiendra qu’il ne faut pas forcément être Immortel pour passer à la postérité !

À lire également : Les secrets du Palais-Royal