Rouvert depuis le 30 mai, le parc de Saint Cloud représente l’endroit idéal pour un bol d’air frais en cette période de forte chaleur. Mais pas que ! Vous découvrirez bientôt que ce parc cache tout un pan d’histoire disparue

La montée en puissance d’un domaine voisin de la capitale

Le domaine national de Saint Cloud, c’est avant tout une grande histoire dans l’Histoire. Tout commence en 1577 lorsque Catherine de Médicis fait l’acquisition de l’hôtel d’Aulnay, à l’époque étendu sur seulement 5 hectares. L’objet de son achat tient dans la raison suivante ; le domaine de Saint Cloud dispose d’une source d’eau potable et elle souhaite amener l’eau jusqu’au palais des Tuileries.

Le domaine de Saint Cloud sera plus tard, en 1589, le théâtre de l’assassinat de Henri III par un moine fanatique dans le contexte des guerres de religion. À partir de 1625, le parc et sa demeure deviennent propriété du premier archevêque de Paris, qui en fait un lieu de réception de prestige, tout proche de la capitale.

En 1650, un certain Barthélémy Hervart, banquier et intendant aux finances de Louis XIV fait agrandir le domaine et moderniser la propriété. Il améliore le réseau hydraulique du domaine en amenant les eaux de Garches et Vaucresson. Ces avancées attirent le Roi et le domaine suscite de vives convoitises. Le Roi finit par forcer Hervart à le vendre à son frère.

C’est donc à partir de 1658 que la résidence et son parc sont aux mains de « Monsieur » le frère de Louis XIV. C’est également à cette époque que le nouveau propriétaire des lieux fait aménager des jardins par André le Nôtre et édifier un château à partir de l’ancienne demeure. Plus tard c’est Marie-Antoinette qui à son tour prend les rênes du domaine et agrandit le château.

Le parc d’un château disparu

Par chance, le château est protégé pendant la Révolution, le domaine est inscrit dans la liste civile du Roi ce qui signifie que le château et les jardins ne peuvent être vendus et sont entretenus aux frais de la République pour « former des établissements utiles à l’agriculture et aux arts » ce qui est d’ailleurs encore en vigueur aujourd’hui.

En 1827, le domaine est même le théâtre de la présentation à la famille royale de Zarafa, la girafe offerte par Méhémet Ali à Charles X.

Son essor est interrompu assez brutalement puisqu’en 1870, en plein conflit entre France et Prusse, le château du domaine est incendié et se consume durant 48 longues heures. Ce n’est qu’en 1892 que ce qu’il en reste est rasé. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Saint-Cloud devient un emplacement stratégique pour la Wehrmacht en raison de sa position élevée en surplomb de la capitale.

Incendie Saint Cloud
L’incendie du château de Saint-Cloud en 1870

Aujourd’hui, l’emplacement de l’ancien château est matérialisé par les ifs et il est possible de retracer l’historique passionnant de l’ancienne demeure grâce au musée installé dans l’enceinte du parc. Depuis 2006, une association « Reconstruisons Saint Cloud » milite d’ailleurs en faveur de la reconstruction du château dont 25% subsiste encore !

À lire également :
Le domaine de Saint-Cloud, un lieu de balade unique à deux pas de Paris !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités