Incendie de 1621

Dans la nuit du 23 au 24 octobre 1621, le pont Marchand s’embrase et le feu s’étend sur une grande partie de la liaison entre la rive droite et l’Île de la Cité. Le pont au Change est lui aussi gagné par les flammes et détruit. Il s’agit du premier incendie notable qu’ait connu la capitale.

Avant les flammes, le déluge

Avant le pont Marchand, le pont-aux-Meuniers permettait l’accès à l’Île de la Cité. Mais en 1596, entrainé par la violence des eaux, l’édifice en bois s’effondre. Les bateaux à moulin, attachés à chacune des arches du pont offrent pourtant une grande résistance au courant, mais cédèrent face à la puissance de l’épisode. Les dégâts humains et matériels sont nombreux ; 150 personnes périssent, et avec elles, les maisons que supportait le pont. Charles Marchand, capitaine des archers de la ville, mais surtout à l’origine du pont Neuf, propose alors de faire construire à nouveau le pont. Sa seule condition ? Qu’il puisse y bâtir des maisons. 30 à 50 maisons – les chiffres varient – bordent le pont qui finira par être surnommé « Pont aux Oiseaux » en raison des oiseaux peints sur chaque maison.

La disparition de deux ponts en une heure

L’historien Pierre Davity commentait l’apparition du pont en ces termes « si l’on vient au pont Marchand, on avouera tout aussitôt que c’est un des embellissements de Paris et que la rue qui est sur le pont surpasse en beauté toutes les autres. » À quoi ressemble Paris au début du XVIIe siècle ?  À une ville où tout est minuscule et rapproché, mais aussi à une ville qui figure parmi les plus peuplées d’Europe avec 300 000 habitants pour une superficie 15 fois plus petite qu’aujourd’hui. Alors forcément, quand il y a un incendie…

Plusieurs versions de l’incendie existent, mais celle que l’on entend le plus souvent évoque une servante qui aurait laissé tomber une chandelle dans le cellier en bois d’une des maisons du pont. Le feu embrase le pont Marchand en moins d’une heure et gagne très vite son voisin, le pont au Change, les deux ayant été rapprochés avec les travaux de Marchand… Si le nombre de victimes n’est pas connu, la panique est telle, et le feu si rapide, que les habitants des deux ponts jettent des meubles par les fenêtres ou se réfugient dans l’église Saint Barthélémy, alors située juste à côté. En quelques heures, l’intégralité des maisons des deux ponts, puis les ponts eux-mêmes et plusieurs autres maisons situées à côté, sont détruits.

Passerelle du pont au Change
Passerelle du pont au Change après l’incendie

Le pont au Change sera reconstruit, en pierres, 18 ans plus tard en remplacement de l’ancien. Le pont Marchand, lui, ne sera jamais reconstruit ce qui nécessitera de dévier les rues qui y débouchaient. Aujourd’hui ce sont 37 ponts qui enjambent la Seine… et plus aucun ne possède de maison !

À lire également : Les ponts les plus insolites de Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités