balzac-paris-zigzag

Au fil de la Comédie Humaine, la ville de Paris, épicentre de la “géographie balzacienne”, est le terrain de jeu favori de l’écrivain et de ses personnages. Infiniment inspiré par la capitale et toutes ses facettes, il s’influence autant du Paris modeste que de la vie bourgeoise des faubourgs. Ainsi, pour construire son imposante œuvre, Balzac s’est nourri de ses tribulations dans la capitale pré-haussmannienne et a laissé transparaître sa propre vie au travers de ses ouvrages. Suivez-nous alors autour des lieux clés qui ont façonné Honoré de Balzac ainsi que son écriture

Les premiers pas à Paris

Balzac passe la majeure partie de son enfance en Touraine avant de suivre ses parents dans la capitale en 1814. Ainsi, la première demeure parisienne du futur écrivain se trouve au 40 rue du Temple, dans le Marais. Le jeune Balzac sera par la suite admis à la pension Lepitre du 37 rue de Turenne, puis à l’institution de l’abbé Ganser. Cette période, et la solitude qu’elle engendrera inspireront d’ailleurs l’écrivain pour la rédaction du Lys dans la Vallée.

rue-turenne-paris-zigzag

Les cafés du boulevard du Temple

Une fois la majorité atteinte, Balzac prend goût à la vie mondaine de la rive droite et fréquente les nombreux cafés et théâtres de l’effervescent boulevard du Temple et notamment le Panorama-Dramatique, qu’il affectionne particulièrement. Il assistera aussi à leur déclin, qu’il ne manquera pas de décrire dans ses Illusion Perdues. Aujourd’hui, après les travaux d’Haussmann et la percée du boulevard Voltaire, il ne reste rien de ces “lieux de plaisirs balzaciens”.

Rue Visconti

Désormais nommée Visconti, la rue des Marais-Saint-Germain accueillit Balzac entre 1926 et 1928. C’est plus précisément le journaliste et écrivain Henri de Latouche qui lui aménagea une garçonnière à l’étage et lui permit d’installer son imprimerie au rez-de-chaussée. Criblé de dettes, Balzac fut contraint de lever les voiles pour le 14e arrondissement après un cours séjour.

balzac-paris-zigzag

Le Palais Royal

Très appréciés de Balzac, le Palais Royal et ses galeries représentent un lieu récurrent dans l’ensemble des ouvrages qui composent la Comédie Humaine et notamment une fois encore dans les Illusions Perdues. Avec ses échoppes, restaurants et librairies, il représente toute la mondanité chère à l’écrivain.

La Maison de Balzac

Toujours pour fuir ses créanciers, Balzac dut déménager une nouvelle fois sous un faux nom en 1840, cette fois-ci du côté de l’actuel 16e arrondissement, dans une charmante maison de la rue Raynouard. Balzac y resta sept ans en tout. Aujourd’hui, la plus emblématique de ses demeures a été transformée en musée et l’âme de l’auteur y est toujours présente !

maison-balzac-paris-zigzag

À lire également :
Maison de Balzac, entre musée et jardin

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités