bateaux-vannes-paris-zigzag

Les opérations de curage, effectuées par des “bateaux-vannes” ont lieu tous les 3-4 mois dans les égouts de Paris. Un dispositif unique en Europe pour le réseau le plus atypique du continent. Atypique car il est le seul à disposer de boyaux à taille humaine.
Régulièrement et sur les 115 km de tunnels principaux uniquement, les bateaux-vannes débarrassent boues et autres déchets du réseau parisien des eaux usées long de 2.484 km de long. Pour rappel, le réseau fut construit par Eugène Belgrand sous l’ère Haussmannienne au cours du 19e siècle.

Bateaux-vannes-opération-paris-zigzag

Ces bateaux de 6 tonnes, long de 9.80 mètres et large de 2.2 mètres, raclent le fond du collecteur. Les opérations de curage ont lieu tous les 3-4 mois environ sur une durée qui oscille entre 8 à 10 semaines. Les opérations de nettoyage sont fastidieuses car elles se font mètre par mètre. De plus, la progression est presque entièrement manuelle et doit être effectuée par 6 agents obligatoirement.
Hors opération, les 11 bateaux-vannes sont stockés et révisés dans les ateliers de la Villette dans le 19e arrondissement.

Leur mise en service reste un évènement spectaculaire qui nécessite la fermeture de la voie publique pendant plusieurs heures. Il faut tout de même faire passer une barge de 6 tonnes de la surface aux égouts en souterrain ! La procédure de mise à l’eau est inchangée depuis l’époque d’Eugène Belgrand.

À lire également :
5 anecdotes sur les égouts de Paris
Travailler dans les égouts de Paris au début du XXe siècle 
Un crocodile dans les égouts de Paris ! 

Crédit photo : Laurent sur Flickr