gare-nord-paris-zigzag

Si la gare du Nord ressemble à une machine bien huilée, avec ses 2000 trains en circulation et et ses quelques 700 000 voyageurs quotidiens (la plus grande affluence européenne), les imprévus peuvent être nombreux. Pour pallier les accidents (de train et de voyageurs), mais aussi pour assurer un confort et une sécurité optimale aux usagers, une centaine d’employés de la SNCF s’échinent chaque jour à rendre le quotidien à la Gare du Nord le moins désagréable possible. Partons à la découverte de l’envers du décors de la fourmillante Gare du Nord…

Les coulisses de la plus grande gare d’Europe

Pour affréter les trains avant l’heure de pointe, la journée des cheminots de la Gare du Nord commence bien souvent en plein milieu de la nuit. Dès 3 heures du matin, les RER, transiliens et trains (TGV, TER et intercités) sont “dégarés”, c’est-à-dire sortis de l’entrepôts et prêts à être mis en place sur les rails. Presque 1000 conducteurs de la gare du Nord sont sur le pied de guerre ! A noter que la plupart d’entre-eux vivent en Province (et non en île-de-France) et passent leur nuit au sein des résidences hôtelières, situées en bordure de la Gare du Nord. gare-nord-paris-zigzag

A partir du 6 heures, la tension monte au COT (Centre opérationnel Transilien) de la Gare du Nord. Ici, la tour de contrôle surveille la circulation et décident rapidement du numéro de quai attribué à tel ou tel train, et en informe les conducteurs, mais aussi les voyageurs, via l’affichage en gare et les réseaux sociaux. 24h/24, et 7 jours sur 7 des trains circulent (trains de marchandises la nuit notamment), ce qui implique pour les employés de la COT une concentration à toute épreuve et un grand sens de l’anticipation.

Il existe également un autre poste de surveillance à la Gare du Nord, dédié cette-fois ci aux équipements non-ferroviaires. Concrètement, des hommes et des femmes, assis derrière un écran de contrôle, surveillent par caméra vidéo les colis abandonnés, le matériel défectueux (un escalator en panne par exemple) et prennent les mesures les plus adéquates, le plus rapidement possible, afin d’éviter les mouvements de foule, les engorgements…

Pour ce faire, le poste de surveillance s’appuie également sur un personnel d’agents d’entretien nombreux (111 personnes) mais à la charge de travail monstrueuse. Dans la plus grande gare d’Europe, c’est près de 1200 sacs-poubelles de 100 litres chacun, remplis en une seule journée ! Il n’est pas rare, d’ailleurs, de tomber sur des objets perdus. Hormis les colis abandonnés (qui représentent un danger pris très au sérieux), c’est une dizaine d’objets (ordinateurs, portables, porte-monnaies…) qui atterrissent chaque au bureau des objets perdus. Malheureusement, seuls 40% de ces objets sont finalement récupérés par leur propriétaire…

La Gare du Nord est une véritable fourmilière, parfois sous le feu des critiques à cause des retards, mais dont le personnel s’échine, chaque jour, à rendre l’attente et les voyages le plus confortable possible. Épicentre bouillonnant du Xe arrondissement et point de départ de l’Eurostar, la Gare du Nord est ainsi un élément très fort de la vie parisienne !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités