Cimetière Saint-Vincent

Derrière le Sacré-Coeur et ses rues emplies de touristes se cache un endroit bien connu des résidents du quartier. Aussi méconnu que discret, le cimetière Saint-Vincent offre pourtant une belle occasion de balade sur les hauteurs de la Butte parisienne.

C’est l’un des trois cimetières que l’on peut trouver dans Montmartre, avec celui du Calvaire et celui du Nord, plus communément appelé Cimetière de Montmartre. L’histoire du cimetière Saint-Vincent ne date pas d’hier puisque son ouverture a eu lieu en 1831. Avec le temps, le cimetière devient insuffisant en termes de capacité et on le remplace alors par un nouveau cimetière, celui de Saint-Ouen. Le cimetière Saint-Vincent tel que nous le connaissons aujourd’hui rouvre finalement en 1860, suite à l’annexion du quartier à Paris. Jusqu’en 1909, on y accède par le 40 de la rue Saint-Vincent, mais l’entrée est alors reportée dans la rue Lucien Gaulard, tout juste percée.

Tombes du cimetière Saint-Vincent

Plus loin de la célèbre basilique et des foules de touristes, il faut en fait remonter la rue Saint-Vincent pour accéder à ce petit trésor du 18e arrondissement. À l’image du quartier, le cimetière est construit sur un terrain en friche. L’endroit est aussi délimité par des murs construits à la même époque que le cimetière et encore visibles aujourd’hui. Malgré un terrain en pente, le lieu peut être l’occasion de belles balades, au rythme d’allées fleuries. Surtout, le cimetière offre aux curieux une vue immanquable sur le Dôme du Sacré-Cœur ou sur les vignes de Montmartre, à laquelle il est bien difficile de résister lorsque l’on est amateurs de belles photos. Pour parfaire son charme indéniable, le lieu offre un moment de calme très rare dans la capitale, bien loin de l’effervescence des transports et du monde.

Tombe de Maurice Utrillo
Le peintre français Maurice Utrillo est notamment enterré au cimetière Saint-Vincent

Si le cimetière Saint-Vincent se distingue de ses “voisins”, c’est qu’il est avant tout dédié aux montmartrois, à ceux qui ont marqué l’histoire de ce quartier mythique de Paris. C’est sûrement pour cela que l’endroit n’accueille que quelques curieux, experts du quartier ou arrivés ici par hasard. Sans craindre le terrain en pente, on peut alors déambuler parmi les 900 tombes qui ornent le cimetière. Pas de grandes célébrités, mais on peut tout de même s’arrêter devant les tombes de certaines personnalités inhumées dans ce cimetière. Parmi les plus connues, on peut trouver l’écrivain Marcel Aymé, le réalisateur Marcel Carné ou encore le peintre Maurice Utrillo. Certaines de ces tombes sont aussi l’occasion de découvrir quelques œuvres et autres curiosités tels que des médaillons, des bustes ou des statues. On note aussi la présence de la tête du Christ, des chapelles délabrées et même une sépulture surmontée d’un menhir.

Cimetière Saint-Vincent – 6 Rue Lucien Gaulard, 75018 Paris
Métro : Lamarck-Caulaincourt (ligne 12)
Ouvert de 8h à 18h en semaine. Ouverture à 8h30 le samedi et à 9h le dimanche

À lire également :
Les plus belles tombes du cimetière du Montparnasse
Pourquoi il n’y avait pas de cimetière à l’ouest de Paris ?

Les prochaines visites guidées