jardin-petit-palais-paris-zigzag

Inévitablement associé au Grand Palais qui lui fait face, le Petit Palais, érigé pour l’Exposition universelle de 1900, pourrait sembler bien insignifiant face à son grand frère : ses petits 5000 m2 ne sont rien comparés aux 77000 m2 de son voisin ! Et pourtant, cet édifice est lui aussi un joyau architectural qui mérite toute notre attention. On part à la découverte de ce lieu majestueux.

Les Petit et Grand Palais ont (presque) été réalisés par le même architecte

C’est à Charles Girault, architecte issu de l’École des Beaux-Arts de Paris et lauréat du Grand Prix de Rome en 1880, que l’on doit la réalisation du Petit Palais. Pour obtenir cette mission, l’architecte qui n’avait jusque là jamais réalisé aucun édifice d’envergure à Paris a remporté le concours d’idées organisé par la Ville de Paris en 1894. Il en est l’unique architecte, contrairement au Grand Palais, dont il est généralement considéré comme l’architecte principal, mais qui a en réalité été conçu par trois autres architectes sous sa direction.

Le Petit Palais et le Grand Palais en construction
Le Petit Palais (à gauche) et le Grand Palais en construction. Georges Souillet, Musée Carnavalet – Histoire de Paris, 1899

Le Petit Palais était dès le début destiné à durer

En 1900, la tradition veut encore que les édifices réalisés pour les expositions universelles soient éphémères. La Tour Eiffel, érigée pour l’Exposition universelle de 1889, ne devait par exemple rester sur pied que pendant 20 ans. Idem pour la Galerie des Machinesdétruite vingt ans après l’exposition. Mais contrairement à la tradition, les Petit et Grand Palais, eux, ont été pensés pour durer. Le Petit Palais, qui a accueilli l’exposition des Arts français pendant l’événement, deviendra ainsi le Palais des Beaux Arts de la Ville de Paris dès 1902.

Petit Palais
Plan des différents espaces installés au Petit Palais pendant l’Exposition Universelle de 1900

Le Petit Palais est un chef d’œuvre d’éclectisme

Pensé par un seul homme, le Petit Palais est pourtant l’un des édifices les plus éclectiques de Paris. Béton armé pour les escaliers, charpente métallique, mosaïques en marbre, verrières, pierre blanche pour les façades, brique pour les coupoles, fer forgé pour sa sublime grille d’entrée… Les matériaux sont multiples et révèlent une parfaite maîtrise des techniques de son époque par Charles Girault. Construit dans un style a priori classique, l’édifice nous propose des touches de baroques, des apparitions Art nouveau ou Renaissance… Encore aujourd’hui, il est l’un des plus beaux représentants du style éclectique de la fin du XIXe siècle.

Escalier du Petit Palais

petit-palais-paris-zigzag1-e1550671669961

La grille d’entrée a été dessinée par Charles Girault lui-même

Charles Girault n’est pas uniquement l’architecte de cet édifice commencé en 1897 et achevé moins de trois ans plus tard. Il est également l’auteur de l’imposante grille en fer forgé qui nous accueille lorsque l’on franchit sa porte d’entrée monumentale. Cet ensemble en fer forgé dédié aux armes de Paris a été dessiné par l’architecte qui revenait ainsi à ses premières amours : à ses débuts, l’artiste était dessinateur pour un ferronnier !Petit Palais

Entrée monumentale du Petit Palais

Petit Palais, Musée des Beaux Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill, 75008
Métro : Champs-Élysées Clemenceau (lignes 1 et 13)
Accès gratuit aux collections permanentes et au jardin.

À lire également : Les secrets du Pont Alexandre III

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités