Si l’Église Saint-Ignace ne l’avait pas déjà reçu, on aurait facilement pu décerner le titre d’église la mieux cachée de Paris à ce petit lieu de culte du 15e arrondisement : c’est bien planquée derrière un immeuble tout ce qu’il a de plus banal de la rue Lecourbe que se cache en effet la paroisse orthodoxe Saint-Séraphin-de-Sarov. On part à la découverte de l’église la plus insolite de la capitale.

Eglise Saint Séraphin de Sarov

Une histoire étroitement mêlée à celle du quartier

Au cours des premières années suivant la Première Guerre Mondiale, le 15e arrondissement se transforme peu à peu en terre d’asile pour les immigrés russes qui fuient la Révolution d’Octobre. Beaucoup d’entre eux s’installent là afin de travailler dans les usines Renault et Citroën toutes proches. De nombreux restaurants, cabarets, épiceries ou pharmacies russes – dont les enseignes sont souvent en cyrillique – naissent ainsi au cours des années 1920. Parmi eux se trouve un foyer d’étudiants russes, installé au 91 rue Lecourbe. C’est dans le jardin de ce modeste foyer qu’une église prend place. Elle sera consacrée le 2 juillet 1933.

Pendant longtemps, c’est une baraque en bois très sommaire qui accueille les populations orthodoxes du quartier : sa taille est à peine supérieure à 4om² et sa hauteur ne dépasse pas les 2,5 mètres. Un espace d’autant plus restreint que deux arbres poussaient à l’intérieur  C’est en 1973, à l’occasion des 40 ans d’existence de la paroisse et des 70 ans de la canonisation de Saint Séraphin qu’une nouvelle église, celle que l’on peut aujourd’hui découvrir, est construite.

Eglise Saint Séraphin de Sarov

Une église vraiment pas comme les autres

Et on ne saurait trop vous inviter à pousser la banale porte cochère du 91 rue Lecourbe pour la voir par vous-même ! Engouffrez-vous dans le hall, passez les courettes et poussez la grille du jardin qui abrite cette petite paroisse, sans doute la plus petite de Paris… Les arbres ne sortent plus du toit, mais leurs troncs sont toujours là, sortant du plancher de la nef, au milieu des icônes.

Eglise Saint Séraphin de Sarov

Depuis 1988, les murs de l’église sont recouverts de cèdre rouge du Canada ce qui lui confère une atmosphère unique, résolument dépaysante, et accentue le côté « isba » de ce lieu de culte si inattendu. Prenez donc le métro et allez faire un tour en Russie !

Eglise Saint Séraphin de Sarov

Église Saint-Séraphin-de-Sarov – 91 rue Lecourbe, 75015
Métro : Volontaires (ligne 12)

Crédit photos : MCALP.fr

Les prochaines visites guidées