lutetia-palace-facade-paris-zigzag

Encore un hôtel parisien qui renferme bien des histoires ! Le Lutetia, du nom de la ville de Paris “Lutèce“, a successivement été un hôtel de luxe, un QG du nazisme sous l’Occupation, et un lieu de rapatriement des déportés à la Libération. On vous raconte la petite histoire de cet emblématique hôtel de la Rive gauche construit en 1910.

Un superbe édifice installé à deux pas de Saint-Germain-des-Près

Saviez-vous que cet hôtel de la rive gauche a été construit spécialement pour les clients de l’un des plus emblématiques grands magasins parisiens ? En effet, c’est afin d’accueillir les clients aisés du Bon Marché que l’hôtel Lutetia a vu le jour en 1910 ! Les initiateurs du projet ne sont autres qu’Aristide et Marguerite Boucicaut, propriétaires et fondateurs du grand magasin de la rive gauche, tandis que l’architecte du Lutetia, Louis-Hippolyte Boileau, est aussi l’auteur de l’édifice accueillant, vous l’aurez compris… Le Bon Marché !

Lutetia-Paris-ZigZag

Situé à deux pas du grand magasin du 6e arrondissement, ce petit bijou architectural, à la jonction entre l’Art Nouveau et l’Art Déco, a également vu défiler d’illustres artistes, peintres et écrivains en tête, comme Picasso, Matisse et André Gide qui y vécurent à l’année. Une rumeur (tenace !) racontait même que Charles de Gaulle et Yvonne y auraient passé leur nuit de noces, ce qui fut finalement démenti !

lutetia-paris-zigzag

Une histoire mouvementée lors de la Seconde Guerre Mondiale

Mais un second chapitre moins glorieux s’ouvre en 1940 quand les Nazis décident d’y installer des bureaux de renseignement et de contre-espionnage pendant l’Occupation. Fatalement, les collaborateurs de l’Allemagne Nazie et les chefs de la Gestapo forment la nouvelle clientèle. Pour la petite anecdote, les employés de l’hôtel de l’époque avaient pourtant réussi à dissimuler une collection de grands crus dans la cave, hors de la vue des Allemands. C’est à la Libération en 1945 que l’établissement a pu redorer son blason. Sur ordre du Général de Gaulle, l’hôtel fut réquisitionné comme centre d’accueil pour les rescapés de camps de concentration. Un groupe de juifs déportés s’y réunissait encore tous les mois pour déjeuner jusqu’aux années 90 en souvenir de cet épisode.

Depuis, l’hôtel est passé de propriétaires en investisseurs, mais son charme reste intact : entièrement rénové entre 2014 et 2018, le Lutetia a aujourd’hui retrouvé l’âme de ses débuts. Il a également retrouvé sa superbe fresque, cachée pendant des années dans le salon Borghèse :

Lutetia Paris zigzag
jeanne_bastien

A lire également :
La folle histoire de Molitor
Une suite du Lutetia designée par Francis Ford Coppola !
Le renouveau du Lutetia

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités