Voici notre sélection des plus beaux ponts de Paris. Majestueux, historiques ou novateurs, on apprécie les vues imprenables qu’ils nous offrent sur la Seine. Faits d’arche, de pierre, d’acier ou encore avec des gravures… Présentation des ponts qui ne nous laissent pas indifférents.

Le pont Mirabeau

Pont-Mirabeau-Paris-ZigZag

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours. » comme l’a rendu célèbre Apollinaire, ce magnifique ouvrage métallique à triple articulation date de la fin du XIXe siècle et nous offre un spectacle saisissant. Il a été édifié en l’honneur d’Honoré Gabriel Riquetti de Mirabeau, un révolutionnaire modéré élu lors des Etats Généraux.
On affectionne particulièrement les quatre statues qui magnifient l’édifice. Elles ont toutes leur particularité et représentent l’Abondance, le Commerce, la Navigation et la Ville de Paris. Depuis ce pont, la vue est imprenable sur la tour Eiffel. Parfait pour une escapade en amoureux…

Le pont Neuf

Pont-Neuf-Paris-ZigZag

Il s’agit là du plus vieux pont de Paris. Livré en 1607, son nom de “pont Neuf” est dû aux changements qui s’opèrent dans le paysage parisien à cette époque. Premier fait marquant : il possède des trottoirs ! Une chose impensable pour l’époque. Autre aspect novateur, la statue équestre d’Henry IV est la première réalisée en France et devient une véritable attraction. Avec ses 12 arches d’ouverture (7 pour le grand bras et 5 pour le petit) ornées de presque 400 mascarons, il est le premier à traverser la Seine entièrement de la rive gauche à la rive droite. À côté de ses magnifiques candélabres noirs, la vue sur la Seine est saisissante. C’est un vrai plaisir de traverser ce morceau d’histoire comme les dizaines de millions de Parisiens qui l’ont fait avant nous.

Le pont de la Tournelle

Pont-Tournelle-Paris-ZigZag

Un pont qui s’inscrit pleinement dans son paysage. En effet, le pont de la Tournelle est dissymétrique, tout comme la Seine au même endroit. Terminé en 1928, il est l’un des derniers ponts d’architecture en pierre construits à Paris. Et que dire de l’imposante et magnifique statue de Sainte-Geneviève, sainte patronne de Paris ? Pour la petite histoire, il s’agit d’une œuvre de Landowski, artiste qui, quelques années plus tard, réalisera le Christ Rédempteur de Rio. Le pont est formé d’une grande arche et de deux petites. Ce pont qui relie l’Île Saint-Louis à la rive gauche nous fascine par son architecture.

Le pont de l’Alma

Pont-Alma-Paris-ZigZag

Le pont de l’Alma est le premier pont avec trois arches réalisé lors des grands travaux du baron Haussmann en 1894 et à la demande de Napoléon III. Son nom est mondialement connu depuis le tragique accident de la princesse Diana. Le pont relie la place de l’Alma et sa célèbre flamme de la statue de la Liberté sur sa rive droite et le musée du quai Branly et celui des égouts de Paris sur sa rive gauche. C’est ici que l’on retrouve le zouave, véritable altimètre pour les crues. Attention, quand le zouave a les pieds dans l’eau, il faut s’inquiéter ! La statue porte d’ailleurs encore les marques de l’énorme crue de 1910. Les trois autres statues présentes autrefois (le chasseur, le grenadier et l’artilleur) ont été déplacées aux quatre coins de la France.

Le pont de la Concorde

Pont-Concorde-Palais-Bourbon-Paris-ZigZag

Un vestige de la Bastille sans vraiment en être un… C’est le cas du pont de la Concorde dont la construction fut achevée avec des pierres provenant de la destruction de la célèbre prison. Il est même baptisé « pont de la Révolution » entre 1792 et 1795. À l’initiative de Napoléon Bonaparte, ce pont était autrefois orné de huit statues érigées en l’honneur de huit généraux morts au champ d’honneur. Puis, Louis XVIII les remplacera par 12 statues représentant quatre grands ministres, quatre militaires et quatre marins. Pour des raisons de surcharge en poids, les statues sont aujourd’hui exposées aux quatre coins de la France. Ce pont relie la chambre des Députés sur la rive droite à la place de la Concorde rive gauche.

Le pont Alexandre III

Pont-Alexandre-III-Paris-ZigZag

Plus qu’un pont, un monument historique. On ne présente plus le pont Alexandre III qui relie les Invalides aux Grand et Petit Palais. Construit pour représenter l’amitié Franco-Russe lors de l’Exposition Universelle de 1900, la première pierre fut posée par le Tsar Nicolas. Les magnifiques pylônes hauts de 17 mètres, ornés de Pégases et dorés à leur sommet, attirent l’oeil. Chaque cheval a sa signification. Un pour les arts, un autre pour les sciences, le troisième pour le commerce et le dernier représente l’industrie. Aux extrémités, nous pouvons aussi contempler quatre somptueux candélabres entourés de chérubins. Il est incontestablement l’un des plus beaux ponts du monde.

Les prochaines visites guidées