palais-tokyo-musee-dart-moderne-paris

L’Art Déco a largement influencé le paysage architectural parisien depuis son apparition dans les années 1910. Aujourd’hui, notre capitale compte encore nombre de joyaux de ce mouvement artistique caractéristique de la Belle Epoque. Ce style architectural s’est d’abord construit en opposition à l’Art Nouveau, connu pour ses lignes courbes et ses formes organiques. Plus épuré, géométrique et symétrique, l’Art Déco s’impose alors comme la norme jusque dans les années 1930 et se diffuse très vite dans le monde entier : on le considère ainsi souvent comme le premier mouvement architecture-décoration de nature internationale.

hotel-collectionneur-paris-zigzag-art-deco
Ouvert en 2004, l’Hôtel du Collectionneur (75008) a été conçu sur le thème des grands paquebots transatlantiques des années 30, en s’inspirant des plus grands artistes Art Déco tels que Jacques-Émile Ruhlmann, Auguste Perret, Armand Albert Rateau ou encore Jules Leleu.

S’il tire son nom de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925, c’est à juste titre car tout comme l’Art Nouveau, l’Art Déco s’est forgé en réaction contre les dérives de l’industrialisation à outrance. Les matériaux modernes et pré-modernes sont donc désormais censés servir l’art et sont finement travaillés pour embellir les façades et les intérieurs. L’accent est mis sur les couleurs, les motifs ainsi que sur la variété et la superposition des matériaux. L’Art Déco fera le choix de privilégier le bois (chêne, acajou), la céramique, le textile, l’or et l’argent massif, le vitrail, la pierre de taille, le plâtre, le béton et le plastique, là où l’Art Nouveau usait davantage de fer et de verre.

Voici donc notre petite chronique des lieux parisiens emblématiques du style Art Déco que l’on peut encore admirer aujourd’hui, des édifices qui dénotent complètement de la traditionnelle architecture haussmannienne…

1 – Les lieux de villégiature

Le style Art Déco fut beaucoup utilisé pour tous les édifices évoquant les loisirs : théâtres, cinémas, boutiques, … Par la richesse de ses ornementations, il avait pour avantage de mettre en valeur un bâtiment et donc, par extension, son propriétaire. Et il faut dire que la capitale a été particulièrement bien gâtée de ce côté-là : on ne compte plus les salles de spectacles et de cinéma portant encore aujourd’hui les marques de cet art exubérant. On peut à ce titre citer : les Folies Bergères et ses décors intérieurs féeriques, le Casino de Paris et son vaste hall rococo, ou encore le Théâtre des Champs-Elysées et sa somptueuse coupole, pour ce qui est des salles de spectacles. Et, c’est sans oublier les illustres salles de cinéma telles que le Grand Rex et sa voûte étoilée lumineuse, et le Louxor et sa façade néo-égyptienne, ou bien encore, le moins connu Beaumont-Palace et ses anneaux lumineux.

folies-bergeres-salle-spectacles-art-deco-paris
La célèbre salle de spectacle Folies Bergères a été inaugurée en 1869 et est caractéristique du style Art Déco par sa façade ouvragée recouverte de dorures.
folies-bergeres-salle-spectacles-art-deco-paris
Construites comme une maison d’opéra, les Folies Bergères nous plongent, à peine entrés, dans un décor féerique digne d’un Walt Disney. Le hall d’accueil est tout simplement somptueux avec ses vives couleurs, ses colonnes dorées, ses lustres magistraux et son plafond formant une voûte céleste…
casino-de-paris-salle-spectacles-paris-9eme
Le Casino de Paris, célèbre music-hall qui a vu défiler les meneuses de revue les plus talentueuses, fut inauguré en 1880 et étonne par son décor résolument Belle Epoque.
casino-de-paris-salle-spectacles-paris-9eme
Le Casino de Paris se dote d’un vaste hall style rococo, recouvert de verrières et encadré d’une vingtaine de colonnes ouvragées…
theatre-champs-elysees-art-deco-paris
Le style du Théâtre des Champs Elysées, construit en 1913, mêle Art Déco et classique. La façade du bâtiment se démarque par la pureté de ses lignes, la simplification des formes géométriques et la superposition de béton, pierre et marbre.
theatre-champs-elysees-art-deco-paris
La grande scène du Théâtre des Champs Elysées, emblématique par sa somptueuse coupole de verre, ornée d’un médaillon au décor végétal doré.
grand-rex-cinema-art-deco-paris
Le mythique et monumental cinéma Le Grand Rex, inauguré en 1932, est classé Monument historique, notamment pour sa façade angulaire construite tout en longueur, surmontée d’une voûte étoilée lumineuse.
grand-rex-cinema-art-deco-paris
La grande salle atmosphérique du Rex, elle aussi classée, se distingue par ses murs colorés en relief et son plafond en trompe l’œil restituant l’ambiance Art Déco des villas de la “French Rivera” sous un ciel étoilé.
louxor-cinema-art-deco-paris
Le cinéma Le Louxor qui n’a rouvert ses portes au public qu’en 2013, après avoir été laissé à l’abandon pendant près de 25 ans, présente une façade néo-égyptienne très atypique datant de 1921 et recouverte de mosaïques multicolores (bleu cobalt, noir et or).
beaumont-palace-cinema-theatre-art-deco-paris
Le cinéma-théâtre Le Palace, situé à Beaumont-sur-Oise (95), inauguré en 1928, n’était au départ qu’un vaste hangar empruntant la charpente métallique de l’Exposition universelle parisienne de 1900. Il ne se dote de son actuelle façade Art Déco qu’à la fin des années 1930.

2 – Les vestiges des Expositions internationales

Le mouvement Art Déco ayant eu une portée mondiale, il n’est guère étonnant qu’il se soit exprimé à travers les différentes Expositions internationales organisées à cette époque, en particulier celles de 1925, 1931 et 1937 qui se tinrent à Paris. Ces événements étaient l’occasion pour les architectes de faire connaître et apprécier leurs réalisations et constituaient donc une réelle vitrine pour le style Art Déco, favorisant ainsi son expansion. Notre capitale a conservé certains joyaux de l’architecture Art Déco suite à ces Expositions, dont notamment : le Palais de Tokyo, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (MAMVP) et le Palais de Chaillot construits en 1937 à l’occasion de l’Exposition internationale “des Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne”. On a par ailleurs également hérité du Palais de la Porte Dorée présenté à l’Exposition coloniale internationale de 1931, souvent considéré l’un des plus beaux monuments de style Art Déco en France.

palais-tokyo-musee-dart-moderne-paris
Édifice gigantesque rassemblant dans une même structure le Palais de Tokyo (aile Ouest) et le Musée d’Art Moderne (aile Est), richement décoré mais dans un style relativement sobre. On admire notamment sa galerie de colonnes, son escalier monumental et son miroir d’eau.
palais-chaillot-trocadero-paris
Surplombant les somptueux jardins du Trocadéro, ce monument titanesque abrite deux pavillons de style néo-classique avec vue imprenable sur la Tour Eiffel et le Champ de Mars. Ses décorations intérieures sont largement influencées par le style Art Déco. La structure abrite le Musée de l’Homme, le Musée de la Marine, la Cité de l’architecture et du patrimoine ainsi que le Théâtre national de Chaillot.
palais-porte-doree-paris
Ce monument, tout aussi massif que ceux dont la capitale hérite de l’Exposition de 1937, est le seul vestige de l’Exposition colonial de 1931. Abritant le Musée de l’histoire de l’immigration, il se distingue par sa façade en bas relief et son aquarium tropical.

3 – Les résidences privées

L’Art Déco ne s’est pas cantonné aux édifices culturels et commerciaux, mais a aussi largement investi l’architecture domestique. De fait, les classes aisées s’emparèrent de cette nouvelle mode architecturale en faisant des décors, un signe de distinction sociale lors des réceptions. Par chance, certains vestiges de ces constructions privées parisiennes sont parvenues jusqu’à nous. La plus connue demeure aujourd’hui la Maison de Verre, datant de 1928 et considérée comme “La plus belle maison de Paris” par le New-York Times. Cabinet et domicile du docteur Dalsace, l’habitation s’élève sur trois étages complètement vitrés, de manière à créer un “espace total”. Vient ensuite la Maison Dorel construite en 1900 sur quatre étages, trois pour les ateliers de l’entreprise familiale commanditaire et le quatrième servant de logement privé. Enfin, on peut citer l’impressionnante verrière Art Déco de la rue Frochot, qui héberge à ce jour une salle de jeux privée.

maison-verre-paris
La structure métallique de la Maison de Verre soutient des panneaux en pavés de verre. Tous les éléments (poutres, canalisations et conduits) utilitaires de la maison sont volontairement rendus visibles, transformés alors en éléments décoratifs.
maison-dorel-paris
Les ateliers présents aux trois premiers étages sont ouverts par de grandes verrières lumineuses. Le logement familial du dernier étage est lui caractérisé par son sublime balcon. Partout, des céramiques et mosaïques colorées viennent sublimer le bâtiment.
verriere-art-deco-rue-frochot-paris
Le vitrail d’influence japonaise de la rue Frochot exploite avec talent le thème de la mer et rappelle ainsi la grande vague du célèbre peintre du 19ème, Hokusai.

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail