poignées de portes originales à Paris

Dans les rues de la capitale, il n’est pas rare de trouver, à l’entrée de certains immeubles, de vieilles portes cochères qui ont conservé leurs ferronneries et vitraux d’origine. Ces portes anciennes se parent parfois, encore aujourd’hui, de magnifiques poignées et heurtoirs. La plupart ont été façonnés de toute pièce par les artisans serruriers d’antan, à partir de matériaux aussi divers que la fonte, le bronze, le laiton, la pierre ou le bois. Apparus dès le XVIIe siècle, ces poignées et heurtoirs ouvragés, richement décorés, s’élevaient souvent au rang de véritables œuvres d’art.

Les sculptures très travaillées qui les accompagnaient étaient communément agrémentés de petits personnages faisant référence à la mythologie ou à la religion. Ainsi, les poignées et heurtoirs de porte arboraient une grande variété de formes et symboles (chimères, griffons ailés, héros grecs, anges, démons, dieux antiques, animaux totem, monstres, sirènes, anneau protecteur, mains baguées), reflet d’une époque ou d’un style bien particulier. Pour notre plus grand plaisir, de nombreux vestiges de ces œuvres nous sont parvenus et se laissent admirés à tous les coins de rue (ou presque) !

Les poignées de porte :

poignées de portes originales à Paris
Un lézard en guise de poignée sur la façade de l’immeuble Lavirotte. Datant de 1901, on peut admirer cette oeuvre emblématique de l’Art Nouveau parisien au 29, avenue Rapp dans le 7e.
poignées de portes originales à Paris
Une poignée avec deux têtes humaines au 1, rue de Fleurus dans le 6ème. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Une poignée représentant deux têtes de chiens, située au 12, rue de Calais dans le 9e. © Paris Myope

Les heurtoirs et marteaux de porte : 

poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir en forme de coq, rue Vivienne dans le 1er arrondissement. © Photigule
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir présent sur la porte de l’hôtel Guebriant, aujourd’hui Rothschild, situé au 33, rue du Faubourg Saint-Honoré dans le 8e. Représentant Poséidon, cette oeuvre est dupliquée sur les deux vantails de la porte cochère. © C-D. L’œil ouvert
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir représentant la folie du Dieu Hermès sur la façade de l’hôtel de Saint-Aignan, au 71, rue du Temple dans le 3e arrondissement. © C-D. L’œil ouvert
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir situé au 52, rue des Saints-Pères, sur la porte de l’hôtel Cavoye dans le 7e. Pièce sans doute unique, il daterait du XXe siècle et imiterait ainsi un style ancien. © C-D. L’œil ouvert
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir marteau de porte en forme de sirène, de style Renaissance. Datant de 1890, il est situé au 2, Cité Malesherbes dans le 9ème. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir marteau de porte, au 5, avenue Sully Prudhomme dans le 7ème, représentant Icare et Bacchus, datant de 1920. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir marteau de porte en forme de Pégase, assez rare en son genre et situé au 6, rue Alfred de Vigny dans le 8ème. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir marteau de porte représentant deux serpents enlacés, au 14, rue Saint-Dominique dans le 7e. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Un heurtoir marteau de porte à col de cygne, situé au 68, rue de Grenelle dans le 7e. © Paris Myope
poignées de portes originales à Paris
Serrure avec marteau décorant la porte de l’hôtel de Cluny, au 6, place Paul Painlevé dans le 5e.

À lire également : Les lieux parisiens où flâner comme à la Belle-Époque

 

 

Photo de couverture : Heurtoir marteau de porte situé au 42, rue d’Anjou dans le 8e. © Paris Myope

Paris ZigZag remercie le blog Paris Myope pour sa contribution à l’article.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités