fbpx

Cette sublime Abbaye Royale classée fut bâtie il y a près de 1000 ans et dispose d'un des plus grands ensembles monastiques d'Europe !

Abbaye Abbatiale de Fontevraud
Par Camille Beau

S’il y a bien une région à visiter lorsque l’on est passionné d’Histoire et de sublimes architectures, c’est bien la Vallée de la Loire. Ne serait-ce que pour ses fameux châteaux (Blois, Chambord, Chenonceau, Chinon, Tours, etc.), des milliers de touristes français et étranger viennent chaque année admirer ces témoignages du passé. Mais entre deux visites de châteaux, on peut aussi en profiter pour découvrir d’autres merveilles de la Loire, à l’histoire bien singulière…

Une abbaye révolutionnaire dès ses débuts

Entre Tours et Angers, pratiquement baigné par la Loire qui passe un peu plus au nord, se trouve Fontevraud-l’abbaye, commune de quelque 1500 habitants. Son nom, la ville le doit à son plus célèbre monument : une ancienne abbaye d’inspiration bénédictine fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel. C’est d’ailleurs autour de cette abbaye qu’une petite agglomération va se développer, donnant ainsi naissance à l’une des plus grandes cités monastiques. En effet, dès la fondation du monastère, Fontevraud se singularise par le rassemblement de plusieurs couvents distincts pour les hommes, les femmes, les lépreux, les pécheresses repenties… Fait sans précédent, la direction générale de cette abbaye est confiée à une femme : Pétronille de Chemillé. Jusqu’en 1792, pas moins de 36 abbesses se succèderont à la tête de l’Abbaye.

abbaye de Fontevraud
Crédit : Conseil régional des Pays de la Loire

Terre de repos d’une puissante dynastie du Moyen-Âge

Grâce aux donations et offrandes, l’abbaye jouit vite d’une aisance financière et s’attire la protection des comtes d’Anjou puis de la dynastie des Plantagenêts, la maison royale issue de la première maison d’Anjou. Par un concours de circonstances, l’ensemble monastique va même devenir… une nécropole. Après avoir financé la construction de l’église paroissiale en 1180, Henri II décède subitement en 1189 à Chinon. Aucune disposition n’ayant été prise pour préparer les funérailles, Fontevraud est alors choisie par commodité, afin de parer au plus pressé. Après y avoir inhumé son époux, puis son fils, Richard Cœur de Lion, Aliénor d’Aquitaine, qui sera reine de France puis d’Angleterre, y repose aussi après sa mort en 1204. Autant de personnages historiques que l’on peut encore admirer aujourd’hui à travers d’impressionnants gisants polychromes situés dans l’église abbatiale. Aujourd’hui, les gisants datant du XIIIe siècle ne sont plus que quatre, disposés deux par deux : au premier plan, Isabelle d’Angoulême et Richard Cœur de Lion, et au second plan, Aliénor d’Aquitaine et Henri II.

Gisants de l'abbaye de Fontevraud
Crédit : Liaume / Les gisants d’Isabelle d’Angoulême, Richard Cœur de Lion, Aliénor d’Aquitaine et Henri II.

D’abbaye à centrale pénitentiaire très dure

Par la suite, la fin de l’empire Plantagenêt met l’abbaye dans une situation délicate, sans oublier plus tard le début de la Guerre de Cent ans, qui vient aggraver une situation financière déjà compliquée. Si l’abbaye connaît un certain renouveau au XVIe et XVIe siècles, un événement va bousculer une fois de plus l’histoire de l’abbaye : la Révolution. Les religieuses sont chassées en 1792 et, en 1804, Napoléon entreprend d’en faire une prison. Jusqu’à sa fermeture en 1963, Fontevraud est considérée comme l’une des centrales pénitentiaires les plus dures de France. Classée depuis monument historique, l’abbaye aura donc connu mille vies et rien de mieux qu’une visite entre ses murs pour mieux comprendre l’importance de ce lieu par le passé.

Une visite parfaite selon son envie

Et pour ceux qui cherchent à en savoir plus, il existe aussi un circuit du patrimoine adapté aux familles, invitant à découvrir l’histoire du village et ses liens avec l’abbaye, à travers le récit d’un personnage historique de Fontevraud. Difficile aussi de ne pas faire un stop au musée d’Art moderne de Fontevraud, où une collection de plus de 800 œuvres de diverses époques saura en émerveiller plus d’un. Une visite de l’abbaye de Fontevraud peut aussi être l’occasion de se ressourcer en toute sérénité dans un vaste ensemble de parcs et jardins de 13 hectares ou de goûter la cuisine élégante du chef étoilé Thibaut Ruggeri à une table Fontevraud Le Restaurant. Et pour ceux qui préfèrent l’immersion, il est toujours possible séjourner à Fontevraud l’Hôtel, un hôtel contemporain 4 étoiles situé dans le prieuré Saint Lazare, au cœur des 900 ans d’histoire de l’Abbaye. Bref, vous n’aurez pas de quoi vous ennuyer !

Eglise abbatiale Fontevraud
Crédit : 360 images

Abbaye Royale de Fontevraud
Place des Plantagenêts
49590 FONTEVRAUD-L’ABBAYE



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire