fbpx

Ce village surnommé la "petite Rome du Calvados" rejoint les "Plus Beaux Villages de France" ! Sa troublante légende...

Blangy-le-château et ses maisons à colombages © Office de tourisme de Blangy-le-château
Par Melina

Nous vous emmenons aujourd’hui à la découverte de l’un des tout derniers villages à avoir obtenu le label des Plus Beaux Villages de France. Un charmant village de Normandie avec son architecture traditionnelle, ses maisons typiques, mais aussi les vestiges de son château et sa troublante légende !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Un nouveau venu parmi Les Plus Beaux Villages de France !

Ils sont 178 “Plus Beaux Villages de France” répartis dans 14 régions et 70 départements. La Normandie en compte quelques-uns dont nous vous avons déjà vanté les charmes : Beuvron-en-Auge et ses sublimes manoirs du XVe siècle, Le Bec-Hellouin, avec ses maisons à colombage colorées et sa sublime abbaye classée du XIe siècle, ou encore Lyons-la-Forêt, qui a attiré Maurice Ravel, André Masson et Pissaro, ou encore Veules-les-Roses, qui abrite le plus petit fleuve du pays !

Manoir de Blangy-le-château © Office de tourisme de Blangy-le-château
Manoir de Blangy-le-château © Office de tourisme de Blangy-le-château

En voici un de plus, situé dans le département du Calvados, qui a répondu à la trentaine de critères de sélection lui permettant de décrocher tout récemment, et avec fierté, le précieux label. Entouré de sept collines boisées de la vallée du Chaussey, entre Pont-l’évêque et Lisieux, il cultive le charme typique des villages normands traditionnels du Pays d’Auge, labellisé pays d’art et d’histoire depuis 2000.

La “petite Rome du Calvados” et ses habitations typiques

Surnommé la “petite Rome du Calvados”, le village abrite de nombreuses maisons à colombages colorées, édifiées entre les XVIe et XVIIIe siècles, qui côtoient des constructions en briques plus récentes, du XIXe siècle. Le Coq Hardi est l’une des plus anciennes, des plus imposantes et des plus belles maisons à pans de bois du village. Elle figure sur la liste de l’inventaire des Monuments Historiques et est aujourd’hui une habitation privée. Sur le côté de la maison, on peut observer l’enseigne de l’ancienne auberge sur laquelle un coq se trouve juché sur le dos d’un renard !

Ancienne auberge Le Coq Hardi de Blangy-le-Chateau © Wikimedia Uwe Barghaan
Ancienne auberge Le Coq Hardi de Blangy-le-Chateau © Wikimedia Uwe Barghaan
Enseigne de l'auberge du Coq Hardi de Blangy-le-chateau © Wikimedia Uwe Barghaan
Enseigne de l’auberge du Coq Hardi de Blangy-le-chateau © Wikimedia Uwe Barghaan

On peut aussi admirer les superbes chaumières normandes qui font tout le charme de la région. Un charme qui se décuple au printemps quand les iris fleurissent au sommet du toit des bâtisses. Des fleurs qui ne sont pas là par hasard. En effet, disposées dans un faîtage végétal constitué d’un mélange de terre et de roseaux, leurs rhizomes ont la particularité de réguler le taux d’humidité. Il n’y a d’ailleurs pas que sur les toits des chaumières que l’on trouve des fleurs puisque la commune bénéficie d’une abondante végétation et de nombreuses compositions florales gérées de manière responsable et dans le respect de la biodiversité, si bien que ce village dans lequel il fait bon vivre est également labellisé “Village fleuri” 2 fleurs.

Blangy-le-Château et sa légende

Blangy-le-Château s’illustre également par d’autres éléments de son patrimoine. Son manoir de briques et de pierres de taille du XVIIe siècle qui appartenait à la famille Le Viconte, et dont les façades et toitures du manoir et de ses deux pavillons d’entrée Louis XIII sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques ; son église Notre-Dame du XVe siècle, avec ses nombreux éléments classés ; son ancienne école des filles et celle des garçons ; ou encore son lavoir en bois de la seconde moitié du XIXe siècle, très fréquenté pour son fleurissement et l’aire de pique nique aménagée à proximité. Pour l’anecdote, c’est tout près d’ici, au Prieuré de St Hymer, qu’a fini ses jours une lavandière du Pays d’Auge rendue célèbre par une publicité pour les machines à laver Vedette dans les années 1970 : la Mère Denis !

Lavoir de Blangy-le-château © Office de tourisme de Blangy-le-château
Lavoir de Blangy-le-château © Office de tourisme de Blangy-le-château

Et bien sûr, Blangy-le-Château ne serait pas Blangy-le-Château sans… son château ! Enfin, les vestiges de la motte castrale du château construit au XIe siècle et détruit au cours de la Guerre de Cent ans. Un château riche en histoire et légendes, dont celle de Claire dont le fantôme errerait au milieu de ses ruines… Une légende qui nous ramène au XIVe siècle tandis que le fils des propriétaires du château, Gaston, tentait de séduire la jeune femme qui n’en avait que faire. Jusqu’au jour où elle se laissa charmer… pas tant par Gaston que par le bracelet d’or appartenant à sa mère qu’il lui offrit ! Mais, un soir, la foudre s’abattit sur le château et l’on n’entendit plus jamais parler de Gaston et de Claire… On raconte que son fantôme se promènerait les soirs de pleine lune dans les vestiges du château pour avertir ceux qui croiseront son chemin de ne pas céder à la vénalité…

À lire également : Cette Petite Cité de Caractère classée parmi les Plus Beaux Villages de France abrite une étrange légende de sorcière !

Image en Une : Blangy-le-château et ses maisons à colombages © Office de tourisme de Blangy-le-château

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Mélina Hoffmann



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire