fbpx

Connaissez-vous ce village d'artistes classé au patrimoine mondiale de l’Unesco situé sur une île paradisiaque ?

Deia
Par Sofiane

Les vacances d’été sont terminées et vous avez été très nombreux à avoir apprécié la découverte de nombreuses villes et paysages français. En cette rentrée, nous avons décidé de vous faire découvrir chaque semaine une ville d’Europe pour poursuivre cette ouverture sur le monde et la beauté des paysages accessibles depuis Paris en quelques heures seulement ! Pour continuer notre aventure européenne, on vous emmène sur une île magique d’Espagne pour découvrir un village pittoresque incroyable.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une histoire d’artistes

Son nom est mentionné pour la première fois en 1583 dans les archives de Valldemossa. Quatre lettres, trois voyelles : Deià. Malgré cela, il existe déjà depuis la préhistoire, ce village. C’est en revanche au VIIe siècle, lorsque l’Espagne a été conquise par les musulmans lors de leur conquête de l’Hispanie, qu’il prend son essor : la pêche ainsi que la culture de l’olivier et des agrumes l’ont fortement aidé à commercer avec le reste de l’Europe. Il semblerait aussi que, bien des années plus tard, la cour de Vienne, dont l’Impératrice Sissi, y venait régulièrement. Mais surtout, l’on retient de l’histoire de Deià les nombreux artistes et poètes qui y séjournaient dès le début du XXe siècle. Parmi eux l’on peut nommer Ulrich Léman, Niki de Saint Phalle et son époux Harry Matthews, Santiago Rusiñol, ou encore Anaïs Nin. Aujourd’hui encore, le village reste une destination particulièrement apprécié pour sa beauté et sa tranquillité.

Deia © Andreas Vogel / Shutterstock
Deia © Andreas Vogel / Shutterstock

À lire également : Les plus belles villes en bord de mer à découvrir !

Un village bucolique 

Village pittoresque à souhait, il suffit de se promener dans ses rues pavées et sinueuses pour apprécier déjà sa splendeur. Ses anciennes maisons en pierre viennent rajouter du charme à ce bastion d’artistes, et les plantes accrochées tant aux balcons que le long des petites rues viennent apporter un petit peu (beaucoup) de verdure et de couleurs. Mais surtout, village sur une colline, il fait bon monter tout en haut pour admirer un panorama imprenable tant sur la nature avoisinante – le parc Naturel de la Tramuntana appartenant au patrimoine mondial par l’UNESCO  – que sur la mer Méditerranée en fond. Un instant magique, un décor de carte postale, et une envie, nous aussi, de prendre un chevalet et quelques pinceaux pour peindre cette image.

Une ruelle de Deia © Jelena Korzunova / Shutterstock
Une ruelle de Deia © Jelena Korzunova / Shutterstock

Au sein de Deià, plusieurs bâtisses se prêtent à la visite : un patrimoine historique sublime. D’abord, l’église Saint-Jean-Baptiste installée sur les hauteurs, ou encore le musée paroissial pour admirer davantage d’œuvres de l’église transmises siècle après siècle. Découvrez aussi le petit cimetière du village, considéré comme l’un des plus beaux d’Europe et surtout l’un des plus visités en raison des nombreux artistes qui y reposent : le Père Lachaise à l’espagnol. Et, bien entendu, un petit peu partout dans le village se trouvent des ateliers d’artistes fabuleux qui vous laisseront sûrement repartir avec une toile ou deux comme souvenir de ce voyage incroyable.

inscription

Des activités en pleine nature

Après vos balades et vos découvertes tant historiques que patrimoniales, quoi de mieux que de se baigner dans la Méditerrannée encore tiède. La cala Deià est d’une beauté remarquable : c’est une petite crique magnifique recouverte de gravier et surtout où très peu de gens se rendent pour leurs bains de minuit. Un coin de paradis. Aussi, la nature alentour offre des chemins de randonnée incroyables pour se déconnecter de la ville et renouer avec la faune et la flore de cette région d’Europe. Et puis, après toutes ces activités quelque peu sportives, on se retrouve, le soir, tous ensemble, attablés à l’un des nombreux restaurants de Deià pour déguster de délicieuses spécialités de la région. L’huile d’olive et le vin coulent à flots, et les agrumes viennent sublimer nos plats. Quel délice, ce voyage !

Cala Deia © foto-select / Shutterstock
Cala Deia © foto-select / Shutterstock

À lire également : Une ruelle parisienne aux allures de Notting Hill ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire