fbpx

Cette forteresse aux influences espagnoles a été le champ de bataille de deux puissances européennes !

Vue sur la place d'armes de forteresse de Salses © Gerald Villena / Adobe Stock
Par Julien Mazzerbo

Ancienne passerelle entre la France et l’Espagne, la forteresse de Salses a été longuement disputée par les deux pays. Son cadre imparable en faisait un bastion éminemment courtisé et celui qui s’y trouvait jouissait d’une position stratégique d’envergure sur son voisin. Partons à la découverte de ce lieu épique où de nombreuses batailles ont été livrées.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Influence espagnole

Au cœur des Corbières, entourée par la mer, des étangs et des massifs montagneux, la forteresse de Salses détonne dans le paysage. Achevée au début du XVIe siècle, elle a été érigée par les rois catholiques d’Espagne Ferdinand II d’Aragon et Isabelle de Castille pour surveiller l’ancienne frontière avec le royaume de France. A l’origine, un château se trouvait sur les lieux, construit au XIe siècle dont les vestiges sont toujours discernables. Les rois catholiques font appel à l’architecte Ramiro Lopez, un spécialiste de l’artillerie, pour concevoir la forteresse de Salses. Bâtie entre 1497 et 1503, adaptée au progrès militaire, elle peut résister aux assauts les plus exigeants et consolide progressivement son statut de place imprenable.

Vue externe de la forteresse de Salses © francescodemarco / Adobe Stock
Vue externe de la forteresse de Salses © francescodemarco / Adobe Stock

Une couleur spécifique

La forteresse de Salses est représentative de l’architecture militaire de transition et se pare d’influences castillanes : située entre le château-fort médiéval et le bastion moderne, elle se démarque par ses pierres de calcaire rouge qui lui donnent cette couleur ocre si caractéristique. Son aspect monumental avec ses murs de 12 mètres d’épaisseur et ses tours culminant jusqu’à 26 mètres en font une citadelle unique en Occitanie. C’est le cas de la “tour de l’hommage” ou donjon, ancien lieu de résidence du gouverneur en place. Un peu plus haut se trouvent des terrasses qui donnent vue sur les merveilles alentours. Pour accéder ou sortir de la forteresse, il faut traverser des ponts dormants (ou fixes) et un pont-levis, remarquablement préservés.

Terrasse de la forteresse de Salses © Gerald Villena / Adobe Stock
Terrasse de la forteresse de Salses © Gerald Villena / Adobe Stock
Pont dormant de la forteresse de Salses © Bernard GIRARDIN / Adobe Stock
Pont dormant de la forteresse de Salses © Bernard GIRARDIN / Adobe Stock
Pont-levis de la forteresse de Salses © Brad Pict / Adobe Stock
Pont-levis de la forteresse de Salses © Brad Pict / Adobe Stock

inscription

Terrain de conflits

La guerre entre l’Espagne et la France démarre en 1495 et cette dernière attaque la forteresse avant même la fin de sa construction, en 1503. Ce premier siège est un échec pour l’armée française et les deux pays continuent de se disputer pendant plusieurs siècles le bastion. En 1642, le royaume de France finit par triompher des forces espagnoles qui sont contraintes de se retirer avant qu’un traité ne scelle définitivement le sort de Salses entre les mains des Français. Pour comprendre la logistique militaire de la citadelle, il faut se rendre à la place d’armes : ce lieu d’effervescence réunissait la garnison (jusqu’à 2000 soldats en temps de guerre), trois écuries (pouvant contenir jusqu’à 300 chevaux) et une chapelle, entre autres.

Place d'armes de la forteresse de Salses © Bernard GIRARDIN / Adobe Stock
Place d’armes de la forteresse de Salses © Bernard GIRARDIN / Adobe Stock

Postérité

Sous Louis XIV, la forteresse de Salses devient une prison et au moins 19 condamnés y sont emprisonnés : à la suite d’une tentative d’évasion ratée, ils sont emmurés vivants dans la muraille ! En 1817, la citadelle, qui a perdu sa valeur défensive, se transforme en poudrière. D’autres mystères comme un réseau de galeries sillonnant l’intérieur des murailles (semblable à un labyrinthe) achèveront de contenter la curiosité du visiteur en quête d’histoire et d’anecdotes passionnantes.

Un versant de la place d'armes dans la forteresse de Salses © Brad Pict / Adobe Stock
Un versant de la place d’armes dans la forteresse de Salses © Brad Pict / Adobe Stock

A lire également : Ce village médiéval et ses “demoiselles” se trouvent à proximité d’une célèbre station de ski !

Image à la une : Vue sur la place d’armes de forteresse de Salses © Gerald Villena / Adobe Stock

Sources : Centre des Monuments Nationaux, Ministère de la Culture, Pyrénées Orientales Tourisme

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée

Paris au temps de Lutèce

Je m'inscris

News populaire