fbpx

Pourquoi personne ne veut vivre dans ce village à 30 minutes de Paris, abandonné depuis les années 1970 ?

Maison abandonnée à Goussainville © Val d'Oise Tourisme
Par AxelleC

“Abandoned places” chante Freddy Mercury dans The Show Must Go on. Et des endroits abandonnés, il y en a plusieurs à Paris et en région parisienne. Aujourd’hui, on vous emmène dans l’un d’entre eux : un village presque devenu fantôme

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un village devenu zone de bruit

Au plus haut de son attractivité, environ 1 000 personnes habitaient le Vieux-Pays de Goussainville dans le Val-d’Oise. C’est sa position par rapport à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à 5 km seulement du bout des pistes, qui a fait chuter sa population de plus de ses 2/3. Aujourd’hui, ce sont presque 300  personnes qui continuent à y vivre malgré le bruit des avions décollant toutes les cinq à dix minutes et le reste du village tombant en ruine.

Une devanture au Vieux-Pays de Goussainville © Pinterest
Une devanture au Vieux-Pays de Goussainville © Pinterest

Une destruction qui ne peut avoir lieu

A vrai dire, ce village n’aurait pas du tomber en ruine : il aurait du être rasé. En effet, le décret du 13 février 1973 précisait que le groupe Aéroport de Paris se devait de trouver une solution pour les riverains subissant des nuisances du fait de leurs lieux d’habitation situés non loin des aérodromes. La plupart du temps, cela signifiait racheter les habitations et les raser pour qu’il n’y reste qu’une plaine de végétation.

Un avion s'envolant proche d'une maison du Vieux-Pays de Goussainville © Grand Roissy Tourisme
Un avion s’envolant proche d’une maison du Vieux-Pays de Goussainville © Grand Roissy Tourisme

Mais l’histoire du Vieux-Pays de Goussainville ne s’arrête pas là, car une autre loi rentre en jeu : la loi du 25 février 1943, disposant que tout immeuble, dans un périmètre de 500 mètres autour d’un Monument historique, ne peut être construit, modifié, ou détruit librement. Ce qui est le cas de l’église du village, Saint-Pierre-et-Saint-Paul, classée Monument historique en 1913. Se trouvant dans une impasse, le groupe Aéroport de Paris a préféré murer les habitations et laisser la nature reprendre la main sur ce village.

Un sursaut de vie ?

Bien qu’on puisse imaginer le contraire, le Vieux-Pays de Goussainville n’est pas réellement une ville fantôme. Il reste en effet quelques habitants soucieux de garder leur toit et leur village. Ainsi, ils continuent à faire vivre leur petit patrimoine au jour le jour, notamment avec une école primaire qui continue à recevoir des enfants, mais aussi avec l’ouverture d’une librairie : Goussainlivre. Aussi, le parc du Vieux château est toujours accessible, même si le bâtiment en lui-même tombe en ruine depuis que ses derniers résidants sont partis dans les années 1980.

Goussainlivre © Grand Roissy Tourisme
Goussainlivre © Grand Roissy Tourisme

Surtout, depuis les dernières élections municipales en 2020 et l’élection d’Abdelaziz Hamida (SE – sans étiquette), les choses semblent changer pour ce village presque laissé à l’abandon. 2023 a ainsi vu la deuxième édition de la « Fête du Vieux Pays » pour célébrer Goussainville dans sa totalité. Aussi, après une consultation citoyenne, il semblerait que la réhabilitation du lieu s’accélère : un tiers-lieu aux accents de village culturel y verrait le jour prochainement. De quoi redonner un peu de vie à ce village en sommeil…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLTo

Crédit photo de Une : Maison abandonnée à Goussainville © Val d’Oise Tourisme

À lire également : Connaissez-vous Occi, ce village corse abandonné depuis plus de 100 ans ?

A. C.