fbpx

Jadis anéanti par la peste, ce village aux 47 arcades et aux maisons à pans de bois vit de son artisanat !

Arcades de la place centrale de Sauveterre-de-Rouergue © AdobeStock_ MIMOHE
Par Julien Mazzerbo

Entre Rodez et Albi, dans le pays dit des “Cent Vallées” se trouve un village paisible à l’héritage riche : vestiges et nature s’entremêlent dans ce lieu charmant peuplé d’artisans.

Une des “350 bastides du sud-ouest”

Dans la région naturelle du Ségala, la commune de Sauveterre-de-Rouergue (12) fait partie des 350 bastides du sud-ouest de la France construites entre le XIIIe siècle et le XIVe siècle. Elle est fondée en 1281 par le sénéchal Guillaume de Vienne sur ordre de la royauté, non sans susciter la colère des seigneurs avoisinants. Recroquevillée dans un territoire exigu, “presque réduit[e] à ses murs“, la bastide de Sauveterre-de-Rouergue s’étend sur 4 hectares. Elle est délimitée par quatre rues principales formant neuf îlots dont une place centrale destinée au marché.

Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock

Une terre d’artisanat gangrénée par la maladie

Longue de 60 mètres et large de 40 mètres, vous y trouverez une croix en fer forgée datant de 1780 et un puits d’une profondeur de 14 mètres. Mais ce n’est pas tout : ses 47 arcades construites entre le XIVe siècle et le XVe siècle abritaient jadis les ateliers et les boutiques des marchands de Sauveterre-de-Rouergue. Tanneurs, cordonniers, drapiers, chapeliers… Mais la peste n’épargne pas ses habitants : un bilan réalisé en 1628 indique que 800 d’entre eux périssent des suites de la maladie, tandis que le village comptait 1000 occupants au XVIe siècle. Cette tragédie marque durablement Sauveterre-de-Rouergue.

Sauveterre-de-Rouergue © Hervé Rouveure / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © Hervé Rouveure / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © Marie / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © Marie / Adobe Stock

Patrimoine historique et naturel

Autour de la place et dans les rues principales, vous apercevrez des maisons patriciennes en pierre et à pans de bois. Continuez votre chemin vers la collégiale Saint-Christophe et son clocher, le vestige le plus ancien du village. Elle abritait autrefois une fraternité de 25 prêtres. A l’intérieur, le mobilier se compose de stalles, de retables et de tableaux de l’Annonciation. Aujourd’hui, le village vit de son marché et de ses artisans établis dans le centre-ville. Aux alentours, rendez-vous sur les rives des cours d’eau (Lézert, Lieux, Mergou) et ne manquez pas de visiter les châteaux environnants moyennant une petite randonnée. L’un d’eux, le château du Bosc, a notamment vu grandir le peintre Henri de Toulouse-Lautrec !

Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © Hagen411 / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © Hagen411 / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock
Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock

A lire également : Ce somptueux jardin post-impressionniste, vraie peinture vivante, se trouve à seulement 1 H de Paris !

Image à la une : Sauveterre-de-Rouergue © B. Piccoli / Adobe Stock

Sources : Bastides & Gorges de l’Aveyron, Les plus beaux villages de France, Sauveterre-de-Rouergue

Julien Mazzerbo