fbpx

Ce village de Dordogne possède pas moins de 32 monuments historiques

Monpazier © Adobe stock
Par Paris ZigZag

Avec sa trentaine de monuments historiques, cette ancienne bastide dévoile de beaux édifices au coin de ses ruelles, qui valent largement le détour dans le Périgord !

Une bastide médiévale

Ce village est reconnaissable entre mille avec sa bastide construite en 1284 selon la volonté du roi d’Angleterre Édouard Ier. Celle-ci avait pour objectif de permettre la défense du royaume avec les bastides de Lalinde, Beaumont ou Molière. Toutefois, en 1574, la bastide tombe aux mains des Huguenots, tout comme d’autres lieux de la région.

© Dordogne Périgord Tourisme
© Dordogne Périgord Tourisme

Il faut se rendre sur la place des Cornières, qui détient un puits, une remarquable halle en châtaignier datant du XIIIe siècle, lorsque s’y faisaient des ventes de grains, châtaignes et pommes. C’est à partir de cette place que des rues toutes droites ont été construites avec huit îlots d’habitations, formant ainsi un plan en damier.

L’artisanat à l’honneur

Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, ce lieu abrite tout un panel d’artisans dans ses ruelles. On peut ainsi y découvrir un horloger, un brocanteur, un atelier de marqueterie, un doreur, des souffleurs de verre ou encore des potiers. Et pour ceux qui aiment chiner, il y a aussi un ensemble de marchés, brocantes et festival des métiers d’art durant l’année…

© Fédération des bastides d'Aquitaine
© Fédération des bastides d’Aquitaine

Des monuments  historiques

Ce splendide village, dénommé Monpazier, détient un grand nombre de monuments historiques… 32 au total ! Par exemple, près de la place des Cornières, vous pourrez visiter une église en partie construite au XIIIe siècle, et agrandie deux siècles plus tard. À quelques pas, on trouve aussi la Maison du Chapitre, l’une des plus imposantes maisons du village, qui a été construite pour stocker les céréales que les paysans payaient comme impôts : ce que l’on nommait “la dîme”. Autre lieu remarquable, le couvent des Récollets de 1644, qui est devenu un lieu d’exposition sur l’histoire de Monpazier.

© Guide du Périgord
© Guide du Périgord

À lire également : Situé sur un éperon calcaire, ce joli village s’étend sur 1 800 hectares de vignes

Image à la une : © Dordogne Périgord Tourisme