fbpx

Pourquoi les habitants de ce superbe village méconnu s'appellent-ils les "Solitaires" ?

La rue des Abbesses à Saint-Jean-aux-Bois - © Chantille de Lincourt / Villages et Patrimoine
Par Paris ZigZag

C’est dans ce petit village de l’Oise qu’une célèbre chanson a été écrite. Construit autour d’une abbaye bénédictine, celui-ci a adopté une forme circulaire avec de jolies maisons basses dans lesquelles habitent des “Solitaires”.

Une chanson populaire

Connaissez-vous la mélodie de “Mon Amant de Saint-Jean” ? Cette chanson, composée par Émile Carrara et interprétée par  Lucienne Delyle, a eu un immense succès sur les ondes de Radio Paris, lors de sa sortie en 1942, et a ensuite accompagné de nombreux bals musette. Elle raconte l’histoire d’un homme, tombé amoureux d’une jeune femme d’un village voisin, qu’il emmenait souvent au bal. Par la suite, de célèbres chanteurs comme Édith Piaf, Bourvil ou Mouloudji ont repris le titre. Et cette anecdote a tout à voir avec le village qui nous intéresse aujourd’hui, puisqu’elle a été écrite dans l’une de ses auberges, dénommée “La Bonne Idée”, où l’on peut toujours faire escale.

Porche d'une ferme à Saint-Jean-aux-Bois. DR
Porche d’une ferme à Saint-Jean-aux-Bois. DR

Un village autour d’une abbaye

Le village qui nous intéresse se trouve plus précisément dans l’Oise. Il doit son existence à la création d’une abbaye de religieuses bénédictines en 1152 par la reine Adélaïde, alors veuve de Louis VI le Gros. Entourée de fortifications, cette abbaye a donné au village une forme circulaire, toutes les maisons ayant été construites selon son tracé. Peu à peu, l’enceinte a disparu, et l’édifice religieux est devenu une église. Aujourd’hui, on peut encore visiter son ancienne salle capitulaire, dont l’architecture gothique primitive est classée monument historique.

L'ancienne abbaye de Saint-Jean-aux-Bois - © Oise Tourisme
L’ancienne abbaye de Saint-Jean-aux-Bois – © Oise Tourisme

Autre témoignage de son histoire : la porte fortifiée comprenant deux tours surbaissées, qui avait été construite sur l’ancienne enceinte du village. On y accède depuis un petit pont de pierre à deux arches datant du XVIIIe siècle, une entrée qui donne d’emblée tout son charme au lieu. À moins d’un kilomètre du village, on peut également voir un chêne vieux de 750 ans, qui aurait été planté par les moines de l’abbaye sous le règne de Saint Louis.

Le village des Solitaires

Si l’abbaye fortifiée a longtemps été un lieu isolé, le prieur a finalement décidé d’accueillir des villageois dans son enceinte à la suite d’un important pillage survenu au XVIIe siècle. Cet accès était bien sûr rendu possible en échange de monnaie. Les premiers habitants étaient surtout des bucherons et des charbonniers, venus investir quelques petites maisons basses que l’on peut encore découvrir dans l’actuelle rue des Abbesses qui contournait l’ancienne abbaye.

La salle capitulaire classée à Saint-Jean-aux-Bois. DR
La salle capitulaire classée à Saint-Jean-aux-Bois. DR

Avec les bâtiments désertés du couvent et sa vingtaine d’habitations, le village prend le nom de “La Solitude” sous la Révolution française. Mais si le lieu est finalement nommé Saint-Jean-aux-Bois, ses riverains ont quant à eux gardé le nom de “Solitaires”.

Saint-Jean-aux-Bois
60350 Oise

À lire également : Découvrez ce magnifique village méconnu surnommé “La montagne de l’empereur”

Image à la une : La rue des Abbesses à Saint-Jean-aux-Bois – © Chantille de Lincourt / Villages et Patrimoine



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire