Célèbre pour avoir publié des clichés mémorables dans des magazines de mode tels que Vogue ou Harper’s Bazaar, Frank Horvat fait l’objet d’une exposition bien différente aux portes de la capitale : intitulée “Paris dans les années 1950“, cette rétrospective est à découvrir jusqu’au 10 janvier 2021 à la Maison de la Photographie Robert Doisneau de Gentilly. En tout, 50 clichés du photographe offrent à voir la capitale à travers sa physionomie, son architectures et ses mouvements.

Une capitale qui ne dort jamais

Réalisées durant la même décennie, deux séries de photographies composent l’exposition : l’une est un témoignage de Paris la nuit, fait de night-clubs et de cabarets fréquentés par des touristes en quête de strip-tease à la française, tandis que l’autre s’attarde sur Paris au grand jour, où s’affichent le graphisme de la ville et ses mouvements. À travers cet ensemble, Frank Horvat laisse s’exprimer une étonnante palette d’expressionS et révèle un Paris à la fois insolite et effervescent.

© horvatland
© horvatland
© horvatland
© horvatland

Frank Horvat, Paris années 50 :
Maison de la Photographie-Doisneau
1 rue de la Division du Général Leclerc 94250 Gentilly
Ouvert du mercredi au vendredi de 13h30 à 18h30, le samedi et dimanche de 13h30 à 19h
Entrée libre

À lire également : Atelier des Lumières : Klimt est de retour pour 11 nocturnes exceptionnelles !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités