Füssli, une exposition dans la pénombre de l’imagination

Le nom de Johann Füssli fait surgir en nous l’iconique scène d’un cauchemar aussi fantastique qu’érotique. Mais nous ne connaissons que peu de choses de ce peintre né à Zurich en 1741, dont les toiles annoncent les prémices d’un romantisme noir. Pour cet automne 2022, le musée Jacquemart-André a décidé de sortir de l’ombre une soixantaine de ses œuvres qui n’avaient pas été exposées à Paris depuis 1975.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.

S'abonner

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités