L’immense manoir secret proche de Paris

© urbexouest_ /Instagram

Décidément, Paris et sa banlieue regorgent de lieux abandonnés complètement dingues ! Le Manoir Colimaçon, du nom d’un escalier en hélices situé à l’intérieur, est sans doute le plus impressionnant… et aussi le plus secret ! On le découvre.

Une immense bâtisse de la fin des années 1910 abandonnée depuis 40 ans

Des lignes courbes à n’en plus finir, des ornementations inspirées du monde végétal, une façade en pierres de taille et briques rouges, des toits, avant-toits, auvents et balcons dans tous les sens, des mosaïques fleuries un peu partout et un petit air gothique dans les détails… Abandonné ainsi au milieu de la végétation, ce manoir semble sortir tout droit d’un conte de fées ou d’un film de Tim Burton ! Située en Seine-et-Marne, cette atypique demeure d’inspiration Art nouveau est abandonnée depuis les années 1970 et on comprend pourquoi elle est l’un des terrains de jeu favoris des amateurs d’urbex tant sa façade est époustouflante. 

© thebyrbrothersurbex /Instagram

© thebyrbrothersurbex /Instagram

À l’intérieur, ce sont 27 pièces que l’on découvre, pratiquement toutes décorées dans un style… moderne ! Beaucoup moins bien conservées que l’extérieur, les pièces laissent néanmoins entrevoir quelques vestiges de la décoration des années 1920 tels que du carrelage et des mosaïques fleuris. Le manoir colimaçon doit son nom à l’une des nombreuses curiosités de l’édifice, un escalier de service en hélices, formant une sorte d’immense puits de béton et reliant entre eux tous les niveaux.

© explotempus /Instagram

© explotempus /Instagram

L'escalier en colimaçon © thebyrbrothersurbex /Instagram

L’escalier en colimaçon © thebyrbrothersurbex /Instagram

Comme pour la plupart des sites d’urbex, l’édifice et le terrain sur lequel il se trouve sont interdits d’accès, pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi pour des raisons légales : la demeure a beau être abandonnée depuis des décennies, elle reste la propriété de celui qui l’a acheté et partiellement rénové dans les années 1970, un ingénieur iranien depuis longtemps retourné aux États-Unis. On ne vous donnera donc pas l’adresse exacte, juste un petit indice : c’est à moins de 20 kilomètres de Melun.

©lazarus.photo /Instagram

© lazarus.photo /Instagram

À lire également :
Un supermarché abandonné devenu haut lieu du street art
Ces lieux abandonnés qui deviennent des espaces verts à Paris

Crédit photo de Une : © urbexouest_ /Instagram