C’est à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Baudelaire que la BnF a décidé d’explorer son œuvre littéraire à travers l’expérience de la mélancolie. On ne présente plus le célèbre poète maudit, défenseur d’une modernité esthétique mêlant le fugitif à l’éternel. Ainsi, jusqu’au 13 février 2022, l’exposition, accompagnée de plusieurs conférences et projections, éclairera le ténébreux créateur des Fleurs du Mal.

L’âme bleu de Baudelaire

Consacrée à l’originalité de l’œuvre du poète, cette exposition présentera des manuscrits, éditions imprimées, œuvres graphiques et picturales en partie issues des collections de la BnF. On y découvrira notamment la première édition des Fleurs du Mal, datant de 1857, époque à laquelle le recueil a déclenché un véritable scandale. Entre les vers des nombreuses pages, on peut lire de multiples corrections de Baudelaire, dévoilant autant ses doutes que sa recherche de perfection.

Le parcours explorera son univers poétique à travers ses tourments les plus viscéraux : tout d’abord le fort sentiment d’exil du poète en perpétuel mouvement, à travers trois thématiques récurrentes de son œuvre, que sont la marginalité de Satan, l’errance des bohémiens et des saltimbanques, ainsi que le voyage dans les paradis artificiels.

Mais aussi l’impossible présence au monde par le biais de l’image, celle qui avive le sentiment même de l’absence des choses. Baudelaire décrit un monde absent, disparu, ancré dans une vision funeste. Puis, cette plongée mélancolique nous dévoile tout autant l’impossible présence à soi-même, condamnant au dandysme et à l’ironie. Une approche sensible qui nous fait entrer plus que jamais dans l’univers désabusé du poète maudit.

Bibliothèque Nationale Française
Quai François Mauriac, 75706 Paris
Jusqu’au 13 février 2022

À lire également : Dans les pas de Baudelaire sur l’île Saint-Louis

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités