Arbres centenaires, cascades vibrantes, ciel orageux et nature luxuriante sont à l’honneur de la nouvelle exposition de la Fondation Custodia. Elle propose de découvrir un florilège de cartes postales peintes par des dizaines d’artistes, comme un véritable voyage à travers l’Europe du XIXème siècle. 

Célébration de la peinture en extérieur

Dans son exposition intitulée “Sur le motif : peindre en plein air (1780-1870)”, la Fondation Custodia revient sur un siècle de paysages réalisés de la main de nombreux artistes européens : Rosa Bonheur, Camille Corot ou encore William Turner. L’événement regroupe près de 150 études à huile provenant des collections de la fondation ainsi que de la National Gallery of Art de Washington et du Fitzwilliam Museum de Cambridge

L’ensemble des œuvres dialoguent ensemble et sont regroupées par thème : arbres, eaux, grottes, ciel, lumière d’Italie, Italie du Sud ou encore toits et ruines. À travers la fugacité des éléments et des couleurs ou l’émotion provoquée par des spectacles offerts par la nature, les toiles expriment une spontanéité propre à cette pratique. La fondation Custodia souligne d’ailleurs que ce travail de l’immédiateté rend ces peintures “plus séduisantes que l’essentiel de l’œuvre officielle de ces mêmes artistes”. Avant qu’il ne devienne populaire grâce à l’impressionnisme, le motif du paysage a longtemps été dénigré face à celui du portrait. La peinture de plein air n’était pour les artistes qu’une manière de s’exercer à saisir l’instant et leur travail n’avait pas vocation à quitter leur atelier.
La Fondation nous donne rendez-vous jusqu’au 3 avril pour découvrir l’exposition ! 

Fondation Custodia
121 rue de Lille – 7ème arrondissement
Métro : ligne 12 – Arrêt Assemblée Nationale
Jusqu’au 3 avril 

Tableau de Une : Jules Coignet (Paris 1798 – 1860 Paris), Vue de Bozen avec un peintre, 1837 – Fondation Custodia

À lire également : 6 expositions gratuites réchauffent la rentrée parisienne !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités