Petite histoire d’une gare devenue club de jazz

gare-club-jazz-paris-zigzag

Le jazz à Paris n’est pas mort, loin de là. Depuis quelques mois, les amateurs peuvent même compter sur un nouveau lieu spécialement dédié à cette musique originaire des États-Unis. Pour cela, il leur suffit tout simplement de se rendre à La Gare…

Un nom loin d’être choisi au hasard puisque c’est ici que l’on trouvait autrefois la Gare du pont de Flandre. Ouverte aux voyageurs en 1869, l’infrastructure sera de courte durée puisque, comme le reste de la Petite Ceinture, elle ferme en 1934. Malgré quelques projets d’habitations, le lieu est rapidement abandonné et devient même un lieu de squat pour un collectif d’artistes. Ce n’est qu’en 2014 que la SNCF et la Mairie de Paris lancent un appel à projets pour redonner une seconde vie aux bâtiments, à l’image de nombreuses gares réaménagées. La fin des longs projets ne prend fin qu’en août dernier, avec l’inauguration du nouveau club de jazz La Gare.

Gare du pont de Flandre

La gare du pont de Flandre au tout début du 20e siècle

Un lieu parfait pour les amoureux de jazz et les bons vivants

Derrière ce nouveau rendez-vous incontournable, on retrouve l’équipe de la Fontaine, lieu emblématique du jazz français situé dans le 11e arrondissement. Avec l’objectif de proposer des concerts gratuits tout en passant une bonne soirée, l’établissement a aussi permis de révéler pendant plusieurs années de nombreux talents. Aujourd’hui, le plaisir du jazz se poursuit dans Paris, à deux pas de la Villette.

Une fois sur place, on peut alors profiter de concerts de jazz quotidiens. Sa particularité ? Les concerts fonctionnent selon le principe de participation libre. L’objectif est de proposer un lieu accueillant pour tous.

Concerts de jazz à La Gare

Avec un tel concept, rien d’étonnant à ce que les curieux se précipitent par centaines. Heureusement, La Gare dispose d’un espace assez conséquent pour accueillir ce monde, avec près de 2000 m² de jardins et terrasses. Quant à la décoration, elle est très simple puisque les murs défraîchis ont été volontairement laissés, de même que le sol. Les seules touches de décoration proviennent des fresques street-art, que l’on doit à Julien de Casabianca.

L’autre point fort est à chercher du côté de notre porte-monnaie. 2,60 € suffisent pour un demi de bière et seulement 1 € pour le café. Pour accompagner au mieux les boissons, on peut aussi savourer des planches à partager ou des assiettes de charcuterie. Fait plutôt rare à Paris, l’établissement autorise même à rapporter son propre sandwich ou à se faire livrer une pizza sur place. Pas de prise de tête et une totale liberté… Un peu à l’image des lieux en fin de compte.

La Gare – 1 avenue Corentin Carriou, 75019 Paris
Métro : Corentin Carriou (ligne 7)
Ouvert tous les jours, de 16h à 2h en semaine et de 14h à 2h le week-end

À lire également :
Les meilleurs clubs de jazz à Paris