musée-camondo-paris-zigzag

C’est une petite pépite située dans le VIIIe arrondissement de Paris près de la plaine Monceau. Hôtel particulier resté figé depuis 1935, Camondo est un musée fascinant qui retrace l’histoire d’une grande famille de collectionneurs parisiens. On y admire de somptueux objets d’art décoratif dans la demeure construite sur-mesure par l’architecte René Sergent en 1911. Sur le modèle du petit Trianon de Versailles, Moïse de Camondo imagine un lieu préservé du temps et de la mort, qu’il dédiera à son fils décédé pendant la première Guerre Mondiale. Le musée est rattaché au musée des Arts Décoratifs lorsque la famille de banquiers juifs perd tous ses héritiers à Auschwitz.

musée-nissim-camondo-paris-zigzag

Né en Turquie, Moïse de Camondo s’installe en France avec ses parents pour développer les affaires familiales, auxquelles il mettra définitivement un terme. Son mariage avec la fille d’un banquier érudit de la capitale ne durera que 4 ans, mais de cette union naîtront 2 enfants: Nissim et Béatrice. Il consacre beaucoup de temps à ses loisirs : le sport, le yachting, l’automobile, le tourisme et la chasse.

camondo-famille-paris-zigzag
© site officiel musée Camondo

Mais Moïse de Camondo est avant tout un collectionneur. Avec du mobilier qui va de l’époque Louis XV jusqu’au Néo-classicisme, il ne cesse d’alimenter ses collections avec goût et rigueur. Il s’entoure des plus grands spécialistes de la capitale comme les conservateurs du musée du Louvre et du musée des Arts Décoratifs. Il se fournit chez les antiquaires parisiens les plus reconnus et fréquente régulièrement les ventes aux enchères. Afin de poursuivre sa quête de perfection, il parvient à rassembler les éléments manquants de certaines de ses acquisitions en procédant à des recherches et des échanges. Ce n’est plus un lieu de vie qui désigne la demeure de la famille Camondo, mais un véritable musée d’une préciosité inégalable.

View this post on Instagram

From the quaint cafes steeped in literary history to the city's hidden labyrinths of greenery, creativity and beauty ripples through the shops and cobblestone streets of Paris. We asked 10 designers, shop owners, and bons vivants to show us the buzzy places they flock to in the City of Light. And we have to say, their answers not only showcased the crème de la crème of Parisian design but fully embraced the mellow spirit of the city. When textiles designer @lisafinetextiles visits Paris, she makes often makes a note to visit the quieter yet still outstanding museums like the Musée Nissim-de-Camondo. "The small museum [is] set up as the family lived, with one of the best French decorative arts collections," says Fine. "It's a fascinating but tragic story, a must-see." To see what other places our insiders recommended, click the link in bio. If you were to make a guide to Paris, what spots would you recommend? Comment below!

A post shared by Veranda Magazine (@verandamag) on

Lors de la visite, les pièces se succèdent et ne se ressemblent pas. Les éléments de décor proviennent pour beaucoup de collections royales ou de voyages en Orient. Les tapis et tapisseries ont été réalisés à la très prisée manufacture des Gobelins. Dans un souci d’harmonie, l’art décoratif soigneusement sélectionné par le collectionneur se marie parfaitement avec les peintures d’Elizabeth Vigiée le Brun, l’une des rares artistes féminines en vogue au XVIIIe siècle.

Le musée Camondo
63, Rue de Monceau – Paris 8
Ouverture du mercredi au dimanche de 10h à 17h30 et le jeudi de 11h à 21h

A lire également:
Le confidentiel musée Cognacq-jay
Les terrasses planquées où il fait bon flâner
Réouverture du musée Cernuschi ! 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités