2,9 millions d’euros ! C’est la somme colossale que vient de débourser un acheteur dans le cadre de la mise aux enchères de la « Mona Lisa Hekking », une fausse Joconde très médiatisée dans les années 1960 que son propriétaire, Raymond Hekking, a cru authentique jusqu’à sa mort.

La vraie Mona Lisa ? Pour Raymond Hekking, c’est certain !

Cette réplique du XVIIe siècle, que les experts considèrent d’excellente facture, n’est pas une fausse Joconde banale : avant d’être mise aux enchères par la très prestigieuse maison de ventes Christie’s, elle avait déjà fait parler d’elle… Et pas qu’un peu !

Tout commence dans les années 1950 quand un antiquaire du nom de Raymond Hekking achète, dans un petit village du sud de la France, cette réplique ancienne de la Joconde, ressemblant fortement à l’originale. L’antiquaire en est alors certain : il vient de se procurer, pour trois fois rien, la vraie Mona Lisa !

Persuadé que la vraie Joconde – volée au Louvre en août 1911 par Vincenzo Perugia – est la sienne et que celle restituée au musée en 1914 n’est qu’une copie, il défie le grand musée parisien de prouver l’authenticité de sa possession. Et pour faire valoir sa possession, l’antiquaire convoque les médias : l’histoire de Raymond Hekking fait alors la Une des journaux et des radios, de Paris à la Toscane en passant par les États-Unis, et de nombreux experts s’intéressent à cette reproduction. Se pourrait-il qu’il ait raison, se demande-t-on alors ? Si l’authenticité de l’oeuvre du Louvre ne fait aujourd’hui (presque) aucun doute, Raymond Hekking croira dur comme fer jusqu’à sa mort en 1977 avoir en sa possession la véritable oeuvre du peintre toscan.

Grâce à cette histoire, et parce qu’elle est vraiment de très belle qualité, la réplique s’est envolée le 18 juin dernier à 2,9 millions d’euros, frais compris, lors d’une vente aux enchères en ligne chez Christie’s. Cette somme, très supérieure à l’estimation de départ de l’œuvre qui se situait entre 200 000 et 300 000 euros, montre bien que la fascination autour de La Joconde de Leonardo da Vinci ne faiblit pas !

Photo de Une : École italienne du début du XVIIe siècle, suiveur de Léonard de Vinci,
Mona Lisa Hekking (détail), huile sur toile, 79 x 47 cm.
© Christie’s Images Limited 2021

À lire également : 5 grands magasins mythiques aujourd’hui disparus à Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités