À l’occasion des Journées du patrimoine, SOS Racisme a inauguré le Panthéon des oubliés le dimanche 19 septembre. Cette statue de plus de deux mètres rend hommage aux figures méconnues et oubliées de l’Histoire.

Remettre sur le devant de la scène des personnalités oubliées de l’histoire 

Adepte de l’art de rue et de la 3D, l’artiste Gregos a décidé de rectifier le tir en imaginant un buste en plâtre sous lequel un écran intégré fait défiler une centaine de portraits bicolores, jaunes et noirs. Médecins, artistes, musiciens, écrivains, résistants, féministes, poètes… En passant de l’ombre à la lumière, diverses personnalités reviennent ainsi sur le devant de la scène.

Si vous avez déjà entendu parler de Pierre Bergé, qui a milité en faveur des droits des homosexuels, du journaliste Pierre Guénin ou du chanteur Rachid Taha, connaissez-vous André Truong Trong Thi, Jean-Marie Tjibaou, les sœurs Nardal ou encore Edouard Glissant ? Nombreux sont ceux qui ont porté les valeurs proclamées par la France mais que le système éducatif a volontairement omis de nous transmettre.

SOS Racisme qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations depuis 1984 s’est associé à SOS Homophobie, l’Union des étudiants juifs de France ou l’Association des jeunes Chinois de France pour mener à bien cette opération éphémère, pédagogique et itinérante. Le Panthéon des Oubliés se déplacera de villes en villes pour sensibiliser toutes les générations de Français jusqu’au 30 novembre 2021, date à laquelle Joséphine Baker entrera au Panthéon en marquant l’histoire. Cette figure éminente de la Résistance et de la lutte antiraciste sera la première femme noire (et sixième femme seulement) à faire son entrée au Panthéon et siéger parmi les 81 personnalités qui y reposent.

À lire également : Opéra de Paris : des milliers de places à 10 euros pour la saison 2021/2022

 

Photo de Une : Gregos et Fabio Pin

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités