Judy-Chicago-Dior-Rodin-Paris-zigzag

Le grand public pourra découvrir, à l’occasion du défilé haute couture de la maison Dior, le décor de sa collection Printemps-Été, pensé par l’artiste Judy Chicago. On se donne rendez-vous dans les jardins du musée Rodin.

Pour la première fois, la maison haute couture ouvre les coulisses d’un de ses défilés au public. Jusqu’au 26 janvier, vous pourrez découvrir une exposition orchestrée par Dior autour d’une installation spectaculaire de l’artiste Judy Chicago – figure de proue de l’art féministe américain – baptisée The Female Divine.

L’édifice éphémère de forme abstraite et sensuelle, renvoie aux courbes pulpeuses d’un corps de femme. Une structure pensée comme une déesse géante pour rendre selon les mots de l’artiste « leur caractère divin aux femmes ». Construite comme un temple au féminin, la sculpture immersive reprend l’iconographie de la féminité dans la civilisation occidentale et retrace son histoire.

L’œuvre gonflable s’inscrit dans la lignée directe de ce que promeut Maria Gracia Chiuri, directrice artistique de la ligne femme. Elle utilise le vêtement pour transmettre des messages et récits féministes grâce notamment à des collaborations avec des artistes engagées : la poétesse américaine Robin Morgan, l’auteure nigérienne Chimamanda Ngozi Adichie et encore la plasticienne italienne Tomaso Binga. De la couture au décor, Maria Gracia Chiuri mène un récit de bout en bout riche de sens.

Un évènement exclusif et poétique à ne pas rater ce week-end !

À lire également :
Le Théâtre du Châtelet accueillera demain le dernier défilé de Jean-Paul Gaultier
L’expo Louboutin à ne pas manquer !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités