fbpx

"S'il n'y a pas d'émotion, on ne doit pas..." : ce célèbre photographe a immortalisé de sublimes scènes parisiennes

Henri Cartier-Bresson, Simiane-la-Rotonde, France, 1969 - © Fondation Henri Cartier-Bresson Magnum Photos
Par Paris ZigZag

Connu pour ses célèbres clichés pris dans les rues parisiennes, Henri Cartier-Bresson est l’un des photographes français les plus connus du XXe siècle. Pour lui, “s’il n’y a pas d’émotion, s’il n’y a pas un choc, on ne doit pas prendre de photo, c’est la photo qui nous prend…”.

Il s’initie à la peinture

À partir de 1927-1928, Henri Cartier-Bresson apprend la peinture avec Jean Cottenet puis André Lhote dans un atelier de la rue d’Odessa, à Montparnasse. Il y apprend alors à structurer ses compositions selon la “divine proportion” dénommée “le nombre d’or“. Lors de son service militaire, il rencontre ensuite Max Ernst et André Breton, puis se forme à la photographie auprès du couple Gretchen et Peter Powell. Il se rapproche alors durant un temps du mouvement surréaliste.

Derrière la gare Saint-Lazare, 1932 - © Henri Cartier-Bresson Magnum Photos
Derrière la gare Saint-Lazare, 1932 – © Henri Cartier-Bresson Magnum Photos

Il se lance dans le photojournalisme

À l’âge de vingt-trois ans, Henri Cartier-Bresson se rend en Côte d’Ivoire, où il réalise ses premiers clichés pour un reportage publié l’année suivante. Bien décidé à devenir photographe, il part dans plusieurs pays comme l’Italie, l’Espagne, le Mexique et le Maroc où il cherche à capturer ce que Breton nomme la “beauté convulsive”. Plus tard, il se rend en Inde au Pakistan, ou en Birmanie pour documenter des scènes de vie.

Henri Cartier-Bresson, Simiane-la-Rotonde, France, 1969 - © Fondation Henri Cartier-Bresson Magnum Photos
Henri Cartier-Bresson, Simiane-la-Rotonde, France, 1969 – © Fondation Henri Cartier-Bresson Magnum Photos

Il co-fonde l’agence Magnum

Proche du parti communiste, Henri Cartier-Bresson s’associe à ses amis partisans Robert Capa et David Seymour pour fonder l’agence Magnum en 1947. Cette coopérative autogérée leur permettait ainsi de garder un contrôle total sur les droits de leurs photographies. Avec plus de 80 membres, Magnum est aujourd’hui l’une des principales agences de presse photographiques dans le monde.

Hyères - © 2018 Henri Cartier-Bresson Magnum Photos, courtesy Fondation HCB Paris
Hyères – © 2018 Henri Cartier-Bresson Magnum Photos, courtesy Fondation HCB Paris

Il immortalise des scènes parisiennes

Henri Cartier-Bresson est aujourd’hui majoritairement connu pour avoir capturé des scènes parisiennes : passants sur les boulevards, patrons de bistrots, enfants jouant dans la rue… Sa photographie est souvent définie à travers le concept d’”instant décisif”, mais de nombreux historiens de l’art préfèrent parler de “tir photographique” pour la précision de ses clichés souvent pris dans un contexte particulier.

Henri Cartier-Bresson, bistrot parisien, 1952
Henri Cartier-Bresson, bistrot parisien, 1952

À lire également : Édouard Boubat, le film sensible du quotidien

Image à la une : Sous le métro aérien, boulevard de la Chapelle, 1951 – © Henri Cartier-Bresson Magnum Photos