Portrait : Salvador Dalí

salvador-dali-paris-zigzag

Né en 1904 et décédé en 1989 à Figueras, Salvador Dalí est l’une des figures emblématiques du surréalisme et très certainement l’un des artistes peintres les plus renommés de l’Histoire. Sculpteur, joaillier, graveur, écrivain, il a empilé de surcroit les professions en y excellant. Influencé par ses voyages, il fait également partie de ces personnages illustres aux liens étroits avec Paris, c’est pourquoi nous en dressons le portrait aujourd’hui.

Fortement influencé par le travail des impressionnistes, il chercha longtemps son style en parallèle d’une éducation artistique à Madrid avant de rejoindre Paris dans les années 20, sous l’impulsion de Joan Miró. Il va sans dire que la capitale participa au façonnement de Dalí, aussi bien en tant qu’homme qu’en tant qu’artiste, il affirma d’ailleurs pour l’anecdote que trois visites furent importantes pour lui : le musée Grévin, Versailles et celle de Picasso. Paris permit à l’artiste de rencontrer sa femme Gala mais aussi d’intégrer le groupe des surréalistes basés à Montparnasse, composé entre autres d’Ernst, Magritte, Breton ou encore Eluard.

dali-paris-zigzag

Après de nombreuses tribulations européennes, il embarquera pour New York à l’aube des années 40. Le succès prit à la fin de l’an 1941, lors duquel il sera exposé au MoMA puis dans plusieurs villes américaines. Ainsi, pendant huit années, cette notoriété ne cessera de croître, assurant une fortune importante à l’artiste lui permettant de vivre une vie de luxe entre la Catalogne et la France. En 1979, le centre Pompidou fut le théâtre de sa plus grande retrospective, la première en France, cette dernière est d’ailleurs à ce jour l’une des expositions ayant reçu le plus de visiteurs.

Il travailla ensuite pendant de longues années sur la conception et le développement de son théâtre-musée en sa ville natale avant d’être frappé par les premiers symptômes de la maladie de Parkinson en 1980, lui ôtant progressivement ses capacités artistiques. Il mourra finalement en 1989 à l’âge de 84 ans et sera inhumé dans la crypte de son théâtre-musée.

dali-vieux-paris-zigzag

Propriétaire d’une maîtrise artistique rare, l’artiste catalan peindra plusieurs chefs-d’œuvres dans sa carrière parmi lesquels La Tentation de Saint-Antoine, La Persistance de la Mémoire, Cygnes Réfléchis en Éléphant, Métamorphose de Narcisse ou encore Le Torero Hallucinogène. 

À lire également :
Paris en peinture
Les sublimes nus dans l’art

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités