Difficile de faire plus mal avisé… Samedi 22 mai 2021, rue Soufflot (5e arrondissement), le portrait de Victor Hugo, réalisé par l’artiste C215 il y a maintenant quatre ans sur une armoire électrique, a été recouvert par une publicité sauvage pour une marque de téléphone. Christian Guémy, alias C215, s’est immédiatement insurgé sur les réseaux sociaux de ce manque flagrant de respect de son oeuvre.

C215 interpelle, la Ville de Paris souhaite porter plainte

La publicité sauvage, ce vandalisme … merci de nous rendre Victor Hugo…“, a ainsi écrit l’artiste dans un premier tweet publié samedi 22 mai 2021. L’image de l’oeuvre cachée par deux publicités pour un smartphone de la marque Motorola a vivement fait réagir, si bien que l’adjoint d’Anne Hidalgo Emmanuel Grégoire a annoncé qu’une “plainte sera[it] déposée” par la Ville de Paris qui envisage aussi d’envoyer la facture de nettoyage à la marque et l’agence de publicité en causes.

Quant à C215, il n’envisage pas de porter plainte, mais à précisé, sur BFM TV lundi matin, avoir voulu interpeller l’opinion, car il s’agit non seulement d’une pratique courante, mais parce que l’oeuvre représentant Victor Hugo a été vandalisée le 22 mai, soit “le jour anniversaire de la mort de Victor Hugo”, décédé le 22 mai 1885… Face à la polémique, les affiches ont été très vite retirées.

 

À lire également : Architecture à Paris : les immenses tours Duo de Jean Nouvel bientôt achevées !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités