fbpx

Une immanquable exposition sur l'art du trompe-l'œil bientôt proposée dans ce superbe musée à Paris

© Musée Marmottan
Par Paris ZigZag

Du 17 octobre 2024 au 2 mars 2025, le musée Marmottan Monet présentera une nouvelle exposition intitulée “Le trompe-l’œil, de 1520 à nos jours”. Comme son nom l’indique, celle-ci retracera l’histoire de cet art illusionniste dans les différents arts.

L’art du trompe-l’œil 

Après une exposition dédiée à la représentation du sport dans l’art moderne – Jeux Olympiques obligent – le musée Marmottan Monet se rattrape en fin d’année 2024 avec un nouveau parcours dédié à l’art du trompe-l’œil, de 1520 à nos jours. En explorant les différentes techniques d’illusionnisme dans les arts, l’exposition évoquera en même temps l’évolution de la représentation du réel, de la mimesis classique à l’art des dernières décennies.

Jean Pillement, Trompe-l'œil avec ruban turquoise devant le paysage de la campagne portugaise, n.d., Huile sur toile. 37,5 x 54 x 1 cm. Paris, Collection Farida et Henri Seydoux © Studio Christian Baraja SLB
Jean Pillement, Trompe-l’œil avec ruban turquoise devant le paysage de la campagne portugaise, n.d., Huile sur toile. 37,5 x 54 x 1 cm. Paris, Collection Farida et Henri Seydoux © Studio Christian Baraja SLB

Une histoire de l’illusion

C’est Louis Léopold Boilly qui utilise pour la première fois le néologisme “trompe-l’œil” dans la légende d’une toile exposée au Salon de 1800. Si ce terme apparaît au XIXe siècle, l’art remonte quant à lui à une époque bien plus lointaine, dès l’Antiquité. Dans sa célèbre Histoire naturelle, Pline l’Ancien évoque la manière dont le peintre Zeuxis a représenté des raisins si parfaits que des oiseaux vinrent voleter autour. Au fil des siècles, l’art du trompe-l’œil va jouer sur cet illusionnisme et piéger le spectateur, avec des genres récurrents comme les vanités, les porte-lettres ou les grisailles.

John Frederick Peto (1854-1907), For the Track, 1895. Huile sur toile, 110,5 x 75,9 cm. Washington, National Gallery of Art © Washington, National Gallery of Art
John Frederick Peto (1854-1907), For the Track, 1895. Huile sur toile, 110,5 x 75,9 cm. Washington, National Gallery of Art © Washington, National Gallery of Art

80 oeuvres rassemblées

À travers ce parcours, plus de 80 œuvres du XVIe au XXIe siècle seront présentées. Provenant de collections particulières et publiques d’Europe et des États-Unis, celles-ci permettront de voir les différents thèmes abordés par le trompe-l’oeil, ses aspects décoratifs (sur le mobilier ou les faïences) ainsi que sa portée politique lors de mouvements révolutionnaires.

Henri Cadiou (1906-1989), La Déchirure, 1981. Huile sur toile. Collection particulière © Collection particulière
Henri Cadiou (1906-1989), La Déchirure, 1981. Huile sur toile. Collection particulière © Collection particulière

Le trompe-l’œil, de 1520 à nos jours
Musée Marmottan Monet
2 rue Louis Boilly, 75016 Paris
Du 17 octobre 2024 au 2 mars 2025

À lire également : Cette passionnante exposition rend hommage à la carrière d’Antoine de Saint-Exupéry dans l’aviation

Image à la une : Louis Léopold Boilly, Trompe-l’œil aux pièces de monnaies, sur le plateau d’un guéridon, vers 1808-1814 – © Grand Palais Rmn (PBA, Lille) / Stéphane Maréchalle



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire