• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

D’où vient le nom de la Samaritaine ?

La Samaritaine à Paris
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

La brève culture*

Peu après la construction du Pont-Neuf, sous l’impulsion d’Henri IV, la première machine élévatrice d’eau de Paris est érigée sur le côté droit du pont, en aval de la Seine. Cette dernière sert à pomper l’eau du fleuve pour alimenter le palais du Louvre et le jardin des Tuileries qui se situent à proximité.

Ce petit bâtiment sur pilotis était décoré d’une sculpture représentant une scène de la Bible : la rencontre entre Jésus et la Samaritaine au Puits de Jacob. Petit retour en arrière, dans l’Evangile selon Saint-Jean, cette histoire raconte le moment où Jésus demande à boire à une femme de Samarie qui se repose près d’un puits. En ce temps, les Juifs n’adressent pas la parole aux Samaritains. La femme reconnait alors en lui le Messie.

Jesus et la Samaritaine

Cette pompe a malheureusement été détruite en 1813. Un demi-siècle plus tard, à son emplacement, un certain Ernest Cognacq installe sa première échoppe où il vend, sous un grand parapluie rouge, toutes sortes d’objets destinés aux femmes. Surnommé le « Napoléon du déballage », son commerce est florissant. En 1870 il décide donc de louer une petite salle rue de la Monnaie où il ouvre sa première boutique « À la Samaritaine », donc, en référence à cette scène biblique. Au bout d’un mois, il doit déjà l’agrandir !

Deux ans plus tard il se marie avec Marie-Louise Jaÿ, vendeuse au Bon Marché, qui l’aidera à faire prospérer ses affaires jusqu’en 1900 où naîtront les fameux Grands Magasins de La Samaritaine de style art nouveau. Comme au Monopoly, le couple Cognacq-Jaÿ rachète les immeubles voisins pour étendre leur propriété.

Amateurs d’art, leur succès leur permet de réunir une belle collection d’œuvres du 18ème siècle, aujourd’hui exposées (gratuitement !) au musée qui porte leur nom dans le Marais. Quant à leur magasin, la Samaritaine a dû fermer ses portes en 2005 et les parisiens attendent toujours sa réouverture…prévue fin 2018 !

* Il y a des questions sur Paris dont on aimerait bien avoir la réponse. Que ce soit des interrogations importantes sur la capitale, son histoire ou ses bonnes adresses ou des mini-informations à picorer dont on peut se servir pour briller en société. Avec ses « Le saviez-vous », Paris ZigZag essaie de lever le mystère sur tout ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander…

Article du 20 juillet 2017

Facebook
Twitter
Google+