• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Le mystère des tombes de Molière et La Fontaine

Ou sont enterrés Molière et Jean de la Fontaine ?
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Le mythique cimetière du Père Lachaise a été créé en 1804 : pourtant, en vous y baladant, vous pourrez remarquer que des personnalités disparues avant cette date y sont enterrées… C’est le cas de Molière et La Fontaine par exemple, respectivement décédés en 1673 et en 1695 ! Comment est-ce possible ? On vous dévoile tout sur cette aventure post-mortem inédite.

Un projet qui laisse les parisiens sceptiques

Lorsque le Père Lachaise est créé, son aménagement est confié à l’architecte Brongniart (qui a réalisé la Bourse de Paris), qui en fait un véritable jardin à l’anglaise. Mais peu habitués des cimetières ouverts au public, les parisiens boudent ce lieu qu’ils estiment également trop loin du centre, situé dans un quartier pauvre et populaire, avec des concessions trop chères… A peine 2 000 personnes accepteront donc d’y être enterrées les dix premières années.

En 1817, pour donner un côté plus prestigieux à ce cimetière délaissé, on décide d’y transférer les corps de Molière et de La Fontaine. Bingo ! Dix ans plus tard on pouvait déjà y admirer plus de 33 000 tombes de parisiens honorés de partager leur dernière demeure avec ces célébrités. Et aujourd’hui ce sont bien près de 70 000 sépultures auxquelles plus de 3 millions de visiteurs du monde entier viennent rendre hommage. Opération marketing réussie donc, mais comment être sûr qu’il ne s’agissait pas seulement d’un coup de com’ ? Les restes de Molière et La Fontaine sont-ils vraiment là ?

La tombe de Jean de la Fontaine au Père Lachaise à Paris

La mort embarrassante de Molière

A l’époque de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, les comédiens sont excommuniés d’office et n’ont le droit à une sépulture et à une cérémonie que s’ils renoncent à leur profession, par écrit ou sur leur lit de mort. Dans ses derniers souffles, après s’être écroulé sur scène et avoir été transporté chez lui, notre dramaturge national aurait demandé à recevoir les derniers sacrements. Malheureusement deux prêtres ont refusé de venir… et le troisième est arrivé trop tard !

Molière n’a donc pas le droit à une sépulture religieuse. Mais il s’agit quand même d’un personnage réputé, notamment à la cour… La situation embarrasse le clergé. Finalement un compromis est trouvé par le curé de St Eustache : il sera enterré mais de nuit et sans cérémonie, au cimetière St Joseph, qui se situait entre les actuelles rues du Croissant, rue Montmartre et rue Saint-Joseph. Aucune inscription ne figure alors sur sa pierre tombale, en revanche sur le registre des enterrements le curé inscrit « Jean-Baptiste Poquelin, tapissier » (le titre officiel de Molière à la cour du roi, ndlr).

La tombe de Molière à Paris

Une erreur qui coûtera cher à La Fontaine

Quelques années plus tard c’est au tour de Jean de la Fontaine de trépasser. Contrairement à Molière, il avait annoncé deux ans avant de mourir qu’il renonçait à la publication de ses contes et fables, il s’était dès lors soumis à des exercices religieux quotidiens, et il aurait même promis de n’écrire que des ouvrages pieux ! Lorsqu’il décède en 1695 de la tuberculose, il est enterré au cimetière des Innocents, qui dépend de sa paroisse : St Eustache.

Cependant, une trentaine d’années plus tard, un abbé nommé Olivet raconte que le fabuliste est enterré près de Molière au cimetière Saint-Joseph. Une erreur qui lui coûtera cher lorsque presque cent ans plus tard, en pleine Révolution, on souhaite honorer les grands Hommes. Car personne n’est sûr de l’endroit exact où se trouve le corps de Molière et l’on pense à tort que La Fontaine est près de lui… C’est ainsi que le 6 juillet 1792 on exhume quand même leurs restes présumés pour les transporter au Musée des Monuments français. Ce dernier fermera ses portes en 1816, donnant l’occasion parfaite au cimetière du Père Lachaise de redorer sa réputation en récupérant les deux célébrités nationales.

Jean de la Fontaine

L’ombre d’un doute pèse encore sur ces restes

S’il y a une chance infime que Molière ait bien été exhumé à St Joseph, en revanche on sait aujourd’hui grâce aux registres que La Fontaine avait bien été enterré au cimetière des Innocents… donc qu’il n’était pas aux côtés de Molière et qu’il ne peut pas être au Père Lachaise ! Il se trouve probablement quelque part dans les catacombes

La vérité la plus probable sur Molière est qu’il aurait eu deux sépultures : une officielle « près que la croix centrale » du cimetière St Joseph, pour répondre à la demande appuyée du roi Louis XIV de donner une sépulture à celui qui l’avait tant diverti. Mais, il aurait été immédiatement retiré pour être enterré dans un coin plus officieux du cimetière, avec les suicidés et morts-nés. Il aurait ensuite disparu en même temps que le cimetière St Joseph, et serait donc lui aussi dans les catacombes !

Article du 27 juillet 2017

Facebook
Twitter
Google+