trottinettes-paris-zigzag

Plus de 250 engins Limes sont stockés depuis plusieurs mois à la fourrière, suite à des stationnements sauvages sur les trottoirs parisiens. Or, Lime refuse de payer pour récupérer ses véhicules… Un beau scandale en perspective…

Presque 1000e par trottinette enlevée…

Alors qu’un bras de fer semble s’être instaurée entre la Mairie de Paris et certains opérateurs de trottinettes sur la question de la gestion des véhicules, ce nouveau scandale pourrait gravement écorner la réputation de Lime. Quand une trottinette en libre-service abandonnée est signalée comme gênante par des passants ou des policiers, celle-ci est ensuite placée à la fourrière, dans l’attente du paiement de l’amende par l’opérateur. Celle-ci s’élève à 35 euros par trottinette, à laquelle se rajoutent 49 euros de mise en fourrière, puis surtout 10 euros supplémentaire par jour à la fourrière…

Pourtant, depuis quelques mois, presque 250 trottinettes Limes (et dans une moindre mesure Bird) croupissent à la fourrière. Pour s’opposer à la nouvelle politique de réglementation de la mairie de Paris, Lime refuse en effet de verser les amendes : la facture est ainsi vite montée et s’élève actuellement à 197 864€, soit 1 300 € par trottinette…

trottinettes-électriques-parking-paris-zigzag
©mairie de Paris

Pour trouver une issue à ce contentieux, des négociations seraient actuellement en cours entre l’opérateur Limes et la société privée qui exploite la fourrière… Un beau capharnaüm ! Une chose est sûre, la guerre entre la mairie de Paris le leader des trottinettes en libre-service n’est pas prêt d’être terminée…

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités