Article parrainé

Que l’on vienne de banlieue, de province ou de Paris, déménager dans la capitale n’est jamais une partie de plaisir. Et si, pour se rassurer, on se disait que tout le monde passe par les mêmes galères ? La preuve avec ces trois choses qui donneraient envie à quiconque de rester ad vitam eternam dans son studio de 12 m² !

Galère n°1 : trouver le Saint-Graal

Si trouver l’appartement de ses rêves à Paris est presque mission impossible, dénicher un logement qui satisfasse nos critères essentiels et notre budget n’est guère plus facile. Alors on se lance à corps perdu dans notre recherche, on envoie notre dossier pour tout ce qui entre dans notre budget et on prie pour obtenir une réponse autre que “désolé, l’annonce publiée il y a 4h a déjà trouvé preneur”. Tout vient à point à qui sait attendre… même si c’est longtemps !

Galère n°2 : la paperasse

Alléluia, on a trouvé l’appart de nos rêves et il ne reste que quelques jours avant le déménagement ! C’est le moment de passer à la résiliation de nos contrats, les changements d’adresse, la mise en place de nos nouvelles souscriptions et la redirection du courrier. Franchement, existe-il beaucoup d’activités plus barbantes et chronophages que celle-là ? Passer des heures au téléphone avec les services clients de tous les fournisseurs, arpenter les méandres du web pour trouver l’adresse où envoyer les informations pour finaliser nos contrats, attendre 40 minutes à la Poste pour faire la redirection de notre courrier… Pour peu qu’on soit phobique administratif et on se retrouve complètement submergé…

Papernest

Heureusement pour nous, nous sommes en 2018 et il existe des services spécialement créés pour nous faciliter la tâche. C’est notamment le cas de papernest, un site web entièrement gratuit qui rassemble tous nos fournisseurs passés et futurs en un seul et même endroit et s’occupe de toute la paperasse à notre place. Alors, on ne se triture pas plus longtemps le cerveau : on créé notre compte sur papernest et on se laisse guider !

Galère n°3 : le déménagement en lui-même

Le jour J est arrivé : on a convié tous les copains, les cartons sont prêts, les contrats se résilient presque tout seuls sur papernest, et on a bien demandé une autorisation à la mairie pour stationner notre petit utilitaire dans les rues de la capitale. Tout semble parfait. Et puis on se rend compte que demander l’autorisation ne veut pas dire réserver une place en bas de chez soi… Donc, en plus de porter cet immense frigo dans un escalier d’1,50 mètres de large jusqu’au 6e étage, on doit aussi se coltiner les 80 mètres qui séparent notre précieux véhicule de notre bel immeuble. Mais en vrai on s’en fiche un peu… on est simplement content d’avoir un chez-soi !

Mais en fait, papernest, qu’est-ce-que c’est ?

C’est avec l’idée de rendre plus simple notre déménagement que Philippe de la Chevasnerie et Benoît Fabre ont pensé leur start-up, papernest. Ce site web 100% français s’occupe de gérer pour nous toutes les démarches administratives liées à notre déménagement : en quelques clics, l’application en ligne recueille et analyse toutes les informations personnelles nécessaires, résilie nos contrats (en temps et en heure) et souscrit pour nous aux meilleures offres du marché, en s’adaptant à nos besoins et notre portefeuille. Et ça marche pour tous les types de contrats : gaz, électricité, box internet, assurance habitation, redirection du courrier, etc.

Du formulaire à la mise en service des abonnements, la progression des différents contrats est visible en temps réel sur l’application et on reçoit, à chaque nouvelle étape, une notification par mail et/ou par SMS. Et si on a le moindre problème, on peut contacter les conseillers par chat ou téléphone. Cerise sur le gâteau, papernest est rémunéré par les fournisseurs en tant qu’apporteur d’affaires : le service prend donc à coeur de nous proposer les meilleures offres possibles et est mis gratuitement à notre disposition. On ne déménagera jamais facilement à Paris, mais grâce à papernest nos papiers, oui !

Papernest

Pour plus d’informations, c’est par ici !