Certains verront en elle une sorte de toupie géante, d’autres trouveront dans cette oeuvre tout un tas de symboles humanistes. C’est le cas des membres du jury qui avaient pour mission de choisir une oeuvre monumentale à installer sur la pointe aval de l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt.

L’artiste japonais Kohei Nawa a donc remporté ce concours lancé par le département des Hauts-de-Seine avec son oeuvre qu’il a nommé ETHER (“Egalité“). Celle-ci se trouvera juste devant la Seine musicale et dans le prolongement de la statue de la liberté d’Auguste Bartholdi, qui campe au pied du Pont de Grenelle.

Une oeuvre humaniste 

Il faudra patienter encore une petite année avant de pouvoir admirer Ether, la prochaine oeuvre dont se dotera l’île Seguin. Atteignant 25 mètres de haut, cette sculpture tridimensionnelle présentera douze facettes en inox, peintes d’un chrome mat légèrement rosé. Un choix artistique qui fait écho à la sphère de la Seine musicale située à quelques mètres d’elle.

Outre l’aspect esthétique, la sculpture véhicule un message fort. L’artiste explique sa démarche sur le site du département : “c’est une visualisation de la capture de la chute de gouttes à l’état solide… Posée à même le sol, elle semble flotter à la surface, fixée à la proue de l’Île Seguin, comme sur celle d’un navire dont La Seine Musicale serait le corps et sa sphère la voile et l’étendard.” Pour faire court, l’oeuvre symbolise la notion d’égalité figurant dans tout principe de gravité. La gravité agit de la même manière pour toute vie sur terre, nous rendant tous égaux. Un beau message, en somme !

A lire également :
Le Pont-Neuf va bientôt achever sa rénovation historique

 

 

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités