Ils font partie de notre vie. Parisiens, ils nous accompagnent depuis toujours mais qui sont-ils ?
Petite enquête sur les pigeons de Paris.

Trois espèces de pigeons dans la capitale

Et vous en connaissez au moins deux ! Il y a bien évidemment le plus célèbre, l’emblème des pigeons parisiens, le pigeon biset. Il représente à lui seul 90% de la population de colombidés à Paris.
Vient ensuite la palombe, autrement appelée pigeon ramier (9%) et enfin, le beaucoup plus discret pigeon colombin (1%). La population de ce dernier chute dangereusement en France car il est souvent confondu à la chasse avec le ramier.

Combien sont-ils ?

Il y aurait environ 80 000 pigeons (toutes espèces confondues donc). Toutefois, ce chiffre n’est qu’une estimation. Cela équivaudrait à un pigeon pour 25 Parisiens. La garde alternée s’annonce compliquée.

D’où viennent-ils ?

Le pigeon a très tôt été domestiqué par l’Homme. Nos ancêtres se sont en effet rapidement aperçu que leur instinct leur permettait de revenir à leur nid. C’est le début des pigeons voyageurs. Tout seigneur qui se respectait avait un pigeonnier tout comme les abbayes et les militaires.
Certains de ces fidèles alliés de l’Homme se sont échappés et ont fait, petit à petit, souche dans les villes. Plus vraiment domestiques mais pas non plus sauvages ces pigeons ont appris à vivre à notre contact et à intégrer nos évolutions (apparition de la voiture, augmentation de la pollution etc.)

pigeons

Pourquoi ne faut-il pas nourrir les pigeons ?

Peut-être êtes-vous de ceux (celles) qui aiment nourrir les pigeons parce que vous êtes un/une ami(e) des bêtes. Et bien si vous les aimez vraiment, cessez donc de leur donner à manger.
Pourquoi ? Parce qu’en nourrissant des pigeons au même endroit et aux mêmes heures, vous favorisez leur surpopulation et tous les problèmes qui en découlent :
Agressivité, développement des maladies, augmentation conséquente des fientes sur les biens publics et privés et dérèglement de leur horloge biologique si vous les nourrissez de nuit pour éviter l’amende qui vous pend au nez !

Vous pouvez désormais vous amusez à différencier les différents pigeons présent à Paris, tout en vous rappelant qu’il faut les laisser le plus sauvage possible, et laisser faire la nature.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités