métro-paris-zigzag

Appelés à une grève massive ce vendredi, les agents de la RATP protestent contre la réforme des retraites. Le projet prévoit de refondre le système actuel et de supprimer les services spéciaux, dont celui de la RATP.

cgt-ratp-tableau-réforme-paris-zigzag
© GGT-RATP

Fin du régime de retraite spécial 

C’est la plus grande grève de la RATP depuis 2007. Les agents protestent contre la réforme des retraites, projet de grande ampleur qui prévoit de supprimer le système actuel pour un système universel par points. La suppression du régime spécial des agents de la RATP inquiète les syndicats.

Dans un tract publié au début du mois d’août, la CGT-RATP met en avant une réforme “qui va impacter non seulement les salariés d’aujourd’hui, les retraités de demain mais aussi les retraités d’aujourd’hui“. Les syndicats critiquent le système même du régime à points. Le travailleur cotisera pour chaque année d’activités. Ces cotisations versées sont ensuite converties en “points”, qui ont une valeur d’achat.

Or, le syndicat Sud-RATP souligne : “Les valeurs des points varient chaque année afin de pouvoir garantir l’équilibre du système des retraites (…) “Il n’est donc pas possible de connaître le montant de sa pension à l’avance et le gouvernement pourra le baisser à son bon vouloir“. Un système qui remet en cause les avantages liés au régime spécial des agents RATP, et qui impacte directement le montant de la pension.

Des pertes de centaines d’euros par mois

Avec le système actuel, le montant de la pension des agents de la RATP est calculé à partir des 6 derniers mois d’activités, primes incluses. Or, le régime à points ne se base ni sur ce calcul, ni sur celui des 25 meilleures années. Ainsi, le système pourrait engendrer une “perte de plusieurs centaines d’euros sur les pensionnés RATP” selon Sud-RATP. Des pertes qui avoisinent les 36% selon le statut du travailleur.

“Nous partirons à 62 ans avec une retraite plus basse”

Actuellement, les agents RATP sont sous un régime de retraite spécial, lié notamment à leurs conditions de travail. L’âge du départ à la retraite moyen est de 55.7 ans, avec une ouverture des droits à la retraite à partir de 50 ans et 8 mois pour certains agents.

Pourtant, avec le nouveau système universel, le tableau des retraites RATP serait supprimé. Ainsi, l’âge de départ à la retraite va reculer, et les agents seraient amenés à partir à 62 voire 64 ans. Le syndicat Sud-RATP insiste sur un système désavantageux pour les travailleurs : “Nous partirons à 62 ans avec une retraite plus basse“.

Les syndicats appellent donc à une “grève massive” ce vendredi, qui sera très suivie par les agents RATP. De fortes perturbations sont à prévoir.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités