10 documentaires sur Paris et ses artistes à découvrir gratuitement en ligne

Dès le XIX siècle, Paris est devenu un véritable centre artistique dans lequel de nombreuses avant-gardes ont vu le jour. De la Butte Montmartre au quartier de Montparnasse, des femmes et des hommes venus des quatre coins du monde se sont retrouvés pour inventer de nouveaux regards esthétiques. Pour replonger dans ce Paris bohème, nous avons sélectionné dix beaux documentaires à voir gratuitement en ligne.

Un regard à soi, les artistes pionnières dans le Paris des Années folles

L’exposition « Pionnières » s’achève au musée du Luxembourg. En tout, 45 artistes femmes du XXe siècle ont été découvertes par les Parisiens grâce à un impressionnant travail de recherche mené par les commissaires Camille Morineau et Lucia Pesapane. En plongeant dans les Années folles, on fait face aux toiles décomplexées de Suzanne Valadon, aux sculptures massives de Chana Orloff, au théâtre de poupées de Marie Vassilieff, ainsi qu’aux œuvres d’écrivaines, photographes, vidéastes, couturières et chanteuses. Une autre histoire de l’art, véritablement passionnante, que vous avez l’occasion d’explorer dans ce beau documentaire réalisé par Anne-Solen Douguet.

A voir ici

Les aventuriers de l’art moderne

Cette passionnante série retrace l’histoire des écrivains et artistes modernes dans une réalisation mêlant peinture, illustration et animation. Henri Matisse, Pablo Picasso, Kiki de Montparnasse, Guillaume Apollinaire, Salvador Dali, André Breton, Jean Cocteau, Gertrude Stein, Simone de Beauvoir, … On croise ainsi le parcours de ces avant-gardes de 1900 jusqu’à la Libération à travers leur créativité, leur vie de bohème, leurs amitiés et leurs lieux de prédilection, entre Montmartre et Montparnasse. Des documentaires singuliers signés Amélie Harrault et Pauline Gaillard.

A voir ici

Les grands maîtres de la peinture

van-gogh-museum-paris-zigzag

Cette série de vidéos brosse le portrait des grands peintres de notre histoire : Manet, Toulouse-Lautrec, Renoir ou van Gogh. Comme une encyclopédie, elle retrace les carrières mouvementées de ces artistes souvent mécompris par leurs contemporains, et dont l’œuvre a révolutionné notre manière de représenter le monde. Ainsi, chaque épisode dure 55 minutes et mêle jeux d’acteurs, archives et intervenants. Des documentaires à découvrir sur la chaîne « Tout l’Histoire ».

A voir ici

Paris, les années lumineuses 1905-1930

De la Belle Epoque aux Années folles, Paris devient un vrai laboratoire pour les artistes provenant du monde entier. Peintres, poètes, écrivains, danseurs… tous se rejoignent entre Montmartre et Montparnasse pour plonger dans l’effervescence de ces quartiers bohèmes et partager de grands moments de camaraderie. Entre le Paris actuel et celui d’antan, ce documentaire réalisé par Perry Miller Adato replonge dans les archives pour donner voix aux témoins de l’époque.

A voir ici

Le surréalisme au féminin

Le surréalisme doit aussi sa créativité à des femmes. Parmi elles, ce documentaire se concentre sur cinq artistes du nom de Lee Miller, Leonor Fini, Leonora Carrington, Claude Cahun et Meret Oppenheim. Opposées à l’image de muse, elles ont défendu leur art de manière autonome, certains parvenant même à exposer aux côtés de leurs homologues masculins. C’est à Paris que l’on retrouve ainsi Leonor Fini, véritable touche-à-tout qui réinvente la peinture, la gravure, la lithographie, les décors de théâtre et l’écriture. Un documentaire réalisé par Maria Anna Tappeiner.

A voir ici

Ateliers d’artistes, une histoire des lieux de la création

Autrefois logés au Louvre avant d’être chassés par Napoléon Ier, les peintres et les sculpteurs ont peu à peu envahis les quartiers de la capitale en s’installant dans de vastes ateliers aux emblématiques verrières. Delacroix, Claudel, Bourdelle, Orloff… leurs lieux de créations constituent aujourd’hui un patrimoine français rare qui est exploré par ce passionnant documentaire réalisé par Sylvain Desmille.

A voir ici

Le Jardin oublié : la vie et l’œuvre d’Alice Guy-Blaché

Elle est considérée comme la première cinéaste femme au monde. Elle resurgit récemment parmi les grands noms des pionniers du septième art. Alice Guy a réalisé quelque 1 000 films dès 1896, dont certains peuvent d’ailleurs être découverts en ligne. Ce documentaire retrace ainsi la vie singulière de cette femme longtemps restée dans l’ombre, ainsi que son œuvre inventive et engagée. Un documentaire que l’on doit à Marquise Lepage.

A voir ici

Clemenceau dans le jardin de Monet

L’amitié entre Claude Monet et Georges Clemenceau n’est pas si connue. Elle marque pourtant de longues années d’échanges intellectuels et artistiques, qui ont souvent eu lieu dans l’emblématique jardin de Monet, à Giverny. Ce documentaire, réalisé par François Prodromidès, présente ce lien fort entre le « Tigre » et le maître de l’impressionnisme, qui est à l’origine du legs de la série des Nymphéas à l’Etat français.

A voir ici

Toulouse-Lautrec, l’insaisissable

Toulouse-Lautrec-Maurice Guibert-Paris-Zigzag

Considéré comme un original en son temps, Henri de Toulouse-Lautrec a passé sa vie à côtoyer les cafés et les cabarets. Connu pour ses portraits de danseuses et de prostituées, il a imposé son style singulier avec des courbes dynamiques et des couleurs vives. Ce peintre ambitieux, ami de van Gogh et Degas, a laissé un précieux témoignage de son époque. Dans ce documentaire réalisé par Gregory Monro, on découvre la vie et l’œuvre de ce précurseur des avant-gardes du XXe siècle, qui ouvre aussi la voie à la publicité moderne.

A voir ici

Niki de Saint Phalle & Jean Tinguely, les Bonnie & Clyde de l’Art

Réalisé par Louise Faure et Anne Julien, ce documentaire retrace la vie mouvementée de l’emblématique couple du Nouveau Réalisme. Des fameux Tirs à la carabine aux sculptures autodestructrices, on explore l’univers des deux artistes, leurs inspirations et leurs questionnements. Entre l’impasse Ronsin et Milly-la-Forêt, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely sont demeurés inséparables – malgré quelques zones d’ombre – et ont conçu des œuvres monumentales qui font désormais date.

A voir ici

Et pour aller plus loin… F for Fake

Certes, nous ne sommes pas là à Paris. Encore moins avec un artiste. Mais ce curieux documentaire, mêlé à de la fiction, questionne avec brio le rôle des experts dans l’art, ainsi que la figure diabolique du faussaire. Entre vérité et mensonge, ce chef-d’œuvre d’Orson Welles est à découvrir absolument.

Romane Fraysse

A lire également : Une vidéo restaurée et colorisée nous plonge dans le Paris des Années folles

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités